Article Archivé

août 2015

D’après l’Ong camerounaise Commission indépendante contre la corruption et la discrimination (Comicodi) , l’arrivée en masse des immigrants aux portes de l’Europe est la résultante du colonialisme et des guerres provoquées par cette dernière dans les pays pauvres et en voie de développement. Ci-dessous, l’intégralité du communiqué du Comicodi.

Au cours des journées d’information et d’orientation qui se sont achevées ce vendredi 28 août, l’Institut supérieur des sciences de l’entreprise, une école privée de formation professionnelle basée à Yaoundé, a exposé les nombreuses opportunités qu’ont certains étudiants et professionnels d’adapter leurs savoir-faire aux normes internationales.

L’annonce a été faite par le patron de la police, Martin Mbarga Nguele, au cours d’une rencontre le 18 août dernier avec l’Ong Nouveaux-Droits de l’Homme-Cameroun. Le délégué à la sureté nationale a également rassuré que l’enquête pour retrouver le bébé volé avance à un rythme satisfaisant.

Entre accaparement des terres, destruction de l’environnement et surexploitation de la main d’œuvre locale, les récriminations contre la société agro-alimentaire américaine Héraclès Farm se multiplient. Face au mutisme des populations obligées d’en pâtir en silence, des Ong locales telles que BetockVoices Voiceless ont décidé de faire entendre leur voix. Reportage à Nguti et dans les villages environnants.

Dans une correspondance adressée ce mardi 25 août 2015 au Groupe de référence pour la Cour pénale spéciale, à l’Union africaine entres autres, ces organisations de la société civile internationale et centrafricaine sollicitent un appui technique devant permettre la mise en place de cette juridiction.

Le président du Commission indépendante contre la corruption et la discrimination (Comicodi), retrace son itinéraire de combattant des droits humains dans un ouvrage qu’il vient de mettre sur le marché.

En violation des instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme et de la loi camerounaise, le directeur général de la Société de développement du Coton est toujours en détention provisoire à la prison centrale de Kondengui alors que d’après le Code de procédure pénale, il devrait au bout de 18 mois comparaître libre.

A quelques heures de l’ouverture contre cet activiste politique incarcéré depuis 2013 à Tcholliré,le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (Redhac) lance à nouveau un appel pour une mobilisation en faveur de sa libération ainsi que celle de 13 jeunes, membre du « Collectif des Jeunes de Touboro » dont il était le président. Ci-dessous, l’intégralité de l’alerte.

Tel semble être le crédo qui a sous-tendu l’allocution du ministre de la Santé publique ce mardi 18 août 2015, à l’occasion de la cérémonie d’inauguration du Centre des urgences de Yaoundé. André Mama Fouda a également prescrit aux personnels du Centre un accueil humanisé des patients.

A travers la conception, la fabrication et l’exposition des objets d’art au Cameroun et à travers le monde, cet architecte de formation vulgarise à sa manière le message de la lutte contre les abus faits aux droits de l’enfant.