Cameroun : Affaire Sapack et Eboutou : Un avocat international « charge » le PDG de Vision 4

Louis MBANGA
par Louis MBANGA août 18, 2017 07:52

Cameroun : Affaire Sapack et Eboutou : Un avocat international « charge » le PDG de Vision 4

Grandes Lignes

  • Dans une déclaration faite le 16 août dernier sur les réseaux sociaux, Me Christian Ntimbane Bomo, avocat international inscrit au barreau de Paris, accuse le patron du groupe de presse L’Anecdote (auquel appartient la télé Vision 4), Jean Pierre Amougou Belinga, d’utiliser toute sorte de subterfuges pour fuir les débats au tribunal conscient de la vacuité du dossier d’accusation contre les anciens consultants de Vision 4, Patrick Sapack et David Eboutou. L’affaire se poursuit ce vendredi 18 août au tribunal de première instance de Yaoundé.

Articles Similaires

Dans une déclaration faite le 16 août dernier sur les réseaux sociaux, Me Christian Ntimbane Bomo, avocat international inscrit au barreau de Paris, accuse le patron du groupe de presse L’Anecdote (auquel appartient la télé Vision 4), Jean Pierre Amougou Belinga, d’utiliser toute sorte de subterfuges pour fuir les débats au tribunal conscient de la vacuité du dossier d’accusation contre les anciens consultants de Vision 4, Patrick Sapack et David Eboutou. L’affaire se poursuit ce vendredi 18 août au tribunal de première instance de Yaoundé.

christian ntimbane

Me Christian Ntimbane Bomo

« Un compte-rendu d’audience », précise Me Christian Ntimbane Bomo au sujet de sa sortie via le groupe facebook Le Cameroun c’est le Cameroun le 16 août dernier. Dans sa communication virtuelle, l’avocat international inscrit au barreau de Paris et conseil de Patrick Sapack et David Eboutou a dénoncé vivement les agissements du président directeur général du groupe de presse L’Anecdote (auquel appartient la chaîne de télé Vision 4), Jean Pierre Amougou Belinga, envers les anciens consultants de sa chaîne de télé.

Incarcérés à la prison centrale de Yaoundé (Kondengui) depuis le 17 juin 2016, Patrick Sapack et David Eboutou sont encore attendus ce vendredi 18 août 2017 au Tribunal de première instance de Yaoundé (centre administratif) après plusieurs reports de leur cause. Pour Me Ntimbane Bomo, ces multiples renvois n’est que la traduction des manigances du patron de Vision 4, leur bourreau et accusateur : « face à la vacuité de son dossier, il refuse de comparaître, préférant renvoyer ce dossier pour que l’entourloupe ne se dévisage à la première confrontation », explique l’avocat.

« Mafia sicilienne »

SAPACK ET EBOUTOUS’agissant de la fausse facture prétendument concoctée par les accusés pour escroquer 200 millions de F CFA à Vision 4, Me Ntimbane Bomo parle plutôt « d’un subterfuge conçu et monté dans les propres laboratoires de Monsieur Amougou Belinga parce qu’il ne voulait pas payer ce qu’il devait à nos clients ». Et l’homme en robe noire de conclure que « cette manière d’instrumentaliser la justice pour taire une revendication légitime d’une personne a été longtemps pratiquée dans les milieux mafieux siciliens ».

Revenant sur les circonstances de l’arrestation de Sapack et Eboutou dans les locaux du groupe l’Anecdote le 17 juin 2016, Me Ntimbane Bomo dénonce « le comportement de Monsieur Amougou Belinga qui décide d’arrêter, violenter et séquestrer une personne dans ses bureaux en toute impunité dans une république est une pratique inadmissible dans un Etat de droit ». L’avocat international accuse au passage Amougou Belinga de mépris de la justice en ne se présentant pas aux audiences alors qu’il est partie civile.

hurinews.com

L’intégralité de l’affaire Patrick Sapack/David Eboutou dans ce lien

Louis MBANGA
par Louis MBANGA août 18, 2017 07:52