Cameroun : Après la répression de ses militants : Le Mrc annonce des poursuites judiciaires

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 9, 2015 16:42

Cameroun : Après la répression de ses militants : Le Mrc annonce des poursuites judiciaires

Au cours d’une conférence de presse ce mercredi 9 décembre, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, Maurice Kamto, a annoncé la poursuite de sa campagne de sensibilisation pour la réforme du Code électoral.  Le parti promet d’engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de la répression de vendredi dernier aux encablures de l’Assemblée Nationale.

Maurice Kamto ne pouvait rester indifférent après que ses militants aient été rudoyés par des gendarmes vendredi dernier. Au cours d’une conférence de presse ce mercredi 9 décembre 2015 au siège du parti au quartier Odza, à Yaoundé, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) s’est étonné que le pouvoir réponde à une démarche qui se voulait pacifique par la violence. Un acte qu’il a mis à l’actif d’une volonté de conservation du pouvoir du régime en place : « chaque jour qui passe confirme la vraie nature du régime qui dirige le Cameroun depuis 50 ans. Les dirigeants de ce régime veulent se maintenir au pouvoir à tous les prix quitte à répandre encore plus de sang des Camerounais qu’ils ont pourtant le devoir de protéger », a dénoncé Maurice Kamto.

Le président du Mrc a annoncé des poursuites judiciaires contre les auteurs de la répression qui s’est abattue sur ses militants vendredi dernier. Il a également promis que la campagne « sauvons la paix au Cameroun en exigeant dès maintenant la réforme du code électoral », interrompue brutalement par des gendarmes la semaine dernière, va se poursuivre. Il est question au cours de cette campagne de sensibiliser les populations et les dirigeants de la nécessité de réformer le Code électoral adopté en avril 2012.

Mrc Maurice Kamto

Maurice Kamto (plus à gauche) face à la presse

 

Majorité électorale à 18 ans

D’après le Mrc, ce Code a favorisé la fraude électorale lors des législatives et municipales du 30 septembre 2013. Aussi, le parti voudrait-il que soit instauré le bulletin unique, que la majorité électorale soit fixée à 18 ans dans la constitution au lieu de 20 ans, qu’Elections Cameroon (organe en charge de gérer les élections) soit réformée de manière à ce qu’on y instaure des représentants des partis politiques, que les PV de vote détenus par les partis politiques fasse foi au même titre que ceux d’Elecam contrairement à ce que prévoit le Code électoral selon lequel seul les PV d’Elecam sont recevables en cas de contentieux, etc.

Pour Maurice Kamto, seules ces réformes peuvent garantir des élections pacifiques dans les années à venir. Maurice a par ailleurs invité les Camerounais à s’inscrire massivement sur les listes électorales dès janvier 2016 et à accompagner le  Mrc dans cette campagne engagée pour la réforme du Code électoral.

hurinews.com

mrc brutalisé

le trésorier du Mrc ,Pr Alain Fogue, tabassé par des gendarmes le 4 décembre dernier

 

 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 9, 2015 16:42