Cameroun : Barrage de Lom Pangar : Péril sur les droits de l’homme dans le chantier

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 8, 2015 05:41 Mise à jour

Cameroun : Barrage de Lom Pangar :   Péril sur les droits de l’homme dans le chantier

Selon le  rapport 2014 de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés rendu public le 3 décembre dernier, les droits des travailleurs ne sont pas respectés sur le site de construction du barrage hydroélectrique de Lom Pangar, l’un des grands projets structurants du chef de l’Etat.

Le constat est alarmant. Du moins si l’on en croit le dernier rapport de la Commission nationales des droits de l’homme et des libertés (Cndhl) rendu public le 3 décembre dernier à Yaoundé. A en croire ce rapport, l’état de santé des droits de l’homme en 2014 sur le site du chantier de construction du barrage hydroélectrique de Lom Pangar (est du pays) est préoccupant.

Ce triste constat de la Cndhl puise sa source d’une mission effectuée du 17 au 20 septembre 2014 sur le site du chantier. D’après le rapport, cette mission a constaté que les ouvriers du chantier étaient logés dans des conditions déplorables : habitation en planche, plancher non cimenté, insuffisance d’aération, odeur de moisi, poussière, etc.

photos lom pangar

Les ouvriers du chantier de Lom Pangar en grève

 

Immatriculation à la Cnps

L’accès à la santé semble une vue de l’esprit : « les malades de VIH ne sont pas pris en charge, une quarantaine d’ouvriers atteints d’hépatite B ne sont toujours pas pris en charge, tous les accidents de travail ne sont pas déclarés comme tels, les évacuations des malades ne sont pas rapide », lit-on dans le rapport.Pour ce qui est de l’alimentation des travailleurs, le rapport souligne que la ration alimentaire n’est pas variée autant qu’elle est insuffisante en qualité et en quantité. Du point de vue du droit du travail, le rapport note la persistance des licenciements abusifs.

Toutefois, la Cndhl souligne quelques aspects positifs dans les rapports employés/employeurs. D’après le rapport de 2014, China International Water Electric Corporation, la société chinoise chargée de la construction du barrage de Lom Pangar, a fait immatriculer tous ses 629 employés à la Caisse nationale de prévoyance sociale.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 8, 2015 05:41 Mise à jour