Cameroun : Bousculade du 24 septembre 2015 à la Mecque : Le rapport accablant de l’Asdeprod

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juin 13, 2016 09:02

Cameroun : Bousculade du 24 septembre 2015 à la Mecque : Le rapport accablant de l’Asdeprod

Grandes Lignes

  • D’après l’Association pour la défense et la promotion des droits de l’homme et des libertés, la bousculade survenue en septembre 2015 à la Mecque a permis de constater que les pélérins camerounais sont souvent abandonnés à eux-mêmes à la Mecque, sans un encadrement adéquat. L’association propose que l’Etat se dessaisisse de l’organisation du Hadj pour la confier à un organisme indépendant.

Articles Similaires

D’après l’Association pour la défense et la promotion des droits de l’homme et des libertés, la bousculade survenue en septembre 2015 à la Mecque a permis de constater que les pélérins camerounais sont souvent abandonnés à eux-mêmes à la Mecque, sans un encadrement adéquat. L’association propose que l’Etat se dessaisisse de l’organisation du Hadj pour la confier à un organisme indépendant.

Des mots pour décrier les maux qui minent l’organisation du Hadj au Cameroun. Des mots contenus dans un rapport  de l’Association pour la défense et la promotion des droits de l’homme et des libertés (Asdeprod) parvenu à notre rédaction. Ce document de 11 pages est le fruit d’une enquête de terrain menée du 30 octobre 2015 au 5 décembre 2015 par l’association dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord, de l’Adamaoua, de l’Est et du Centre.

De la rencontre des membres de l’Asdeprod avec les autorités administratives, les dignitaires musulmans, les pélérins et les encadreurs des pélérins, il ressort que la bousculade du 24 septembre 2015 à la Mecque a provoqué la mort de 96 pélérins camerounais. Soit 27 venus de l’Extrême-Nord, 23 du Nord, 43 de l’Adamaoua et 3  du Centre. Des pélérins rencontrés au cours de l’enquête disent être rentrés d’Arabie Saoudite sans leurs effets personnels.

vue-Hotel-mecque-hajj-omra-pèlerinage-swiss-hotel

Une vue de la Mecque

70 millions de F CFA débloqués par Paul Biya

Le rapport fait également état du manque d’encadrement psychosocial des pélérins, de l’inexistence des tombeaux des pélérins décédés à la Mecque, du coût très élevé du Hadj au Cameroun par rapport aux autres pays, du logement des Camerounais à des centaines de kilomètres de la ka’aba, de l’irrégularité des encadreurs des pélérins camerounais à la Mecque, de l’absence de prise en charge des pélérins en cas de maladie malgré la souscription des pélérins à une assurance-maladie à hauteur de 50 000 F CFA, l’absence de badges d’identification des pélérins camerounais, etc.

rapport asdeprod.jpg 1

Le rapport d’enquête de l’Asdeprod sur l’encadrement des pélérins camerounais par les pouvoirs publics

De ce rapport, l’on apprend que 70 millions de F Cfa ont été débloqués par le chef de l’Etat, Paul Biya, pour assister les familles des victimes. Mais ces dernières, rencontrées par les enquêteurs de l’Asdeprod, disent ne pas être au courant de cette dotation présidentielle. Des encadreurs de pélérins ont soutenu que cette somme n’a pas encore été distribuée. Pour une meilleure organisation du Hadj, le rapport de l’Asdeprod formule un certain nombre de recommandations parmi lesquelles la mise en place d’un organe indépendant et privé pour l’organisation du hadj et l’accompagnement de cet organe par l’Etat afin d’en assurer la neutralité et l’impartialité.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juin 13, 2016 09:02