Cameroun : Carte de presse : Les journalistes invités à s’assurer une sécurité sociale

Louis MBANGA
par Louis MBANGA novembre 18, 2015 07:13

Cameroun : Carte de presse : Les journalistes invités à s’assurer une sécurité sociale

C’est l’une des conditions à remplir  pour  être titulaire d’une carte de presse. La Commission de délivrance de la carte de presse a siégé ce mardi 17 novembre à Yaoundé en 2e session.

Cap sur l’assainissement. Le mot d’ordre de la nouvelle Commission de délivrance de la carte de presse (Cdcp) ? Assurément. A l’issue de sa deuxième session ce mardi 17 novembre à la salle des conférences du ministère de la Communication à Yaoundé, l’une des résolutions prises par la Commission est le « lancement de l’appel à candidature pour l’obtention de la carte de presse ».

Pour le président de la Cdcp, Sévérin Tchounkeu, il est question de remettre de l’ordre dans la profession de journaliste au Cameroun : « ne pourront désormais exercer au Cameroun que des journalistes et auxiliaires de la profession détenteurs d’une carte de presse, c’est comme dans la profession d’avocat, ne peut exercer comme tel que celui qui est inscrit au tableau de l’Ordre », clarifie le patron du groupe de presse La Nouvelle Expression.

???????????????????????????????

Sévérin Tchounkeu, président de la Commission de délivrance de la carte de presse

 

Parmi les pièces à fournir (voir l’intégralité ci-dessous) pour l’obtention de la carte de presse figure l’attestation d’immatriculation à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps). Une grosse inquiétude soulevée par des journalistes au regard du peu d’empressement de certains patrons de presse à affilier leur personnel à la Cnps : « c’est l’occasion de demander à vos employeurs de vous affilier à la Cnps », suggère Sévérin Tchounkeu.

Avantages liés à la carte de presse

Avec cette carte de presse qui aura une validité d’un an, les journalistes et auxiliaires de la profession pourront bénéficier de certains avantages tels que l’assurance décès, les réductions de frais d’hôtel et des coûts de communication. A cet effet, la Commission dit avoir signé une lettre d’intention avec une société d’assurance ainsi que des conventions avec le syndicat national des industries de l’hôtellerie et du tourisme et la société de téléphonie mobile Orange Cameroun. Les patrons de presse, journalistes et autres auxiliaires de la profession ont dès le 23 novembre et ce, jusqu’au 28 février prochain pour déposer leur demande d’obtention de la carte de presse.

???????????????????????????????

Les membres de la Cdcp et son président ont été nommés par décret du Premier Ministre respectivement le 18 mai et le 3 juillet dernier. On y retrouve des représentants du ministère de la Communication, des journalistes siégeant au nom de la corporation et du patronat des médias.  Dès l’installation de cette commission le 6 juillet dernier, elle a été critiquée par le Syndicat national des journalistes camerounais. Ce dernier la considère comme un instrument entre les mains du gouvernement pour exclure certains journalistes du bénéfice de la carte de presse.

hurinews.com

 

 

 

Pièces du dossier de demande d’obtention de la carte de presse

 

  • Une demande manuscrite
  • Une copie certifiée conforme des diplômes et titres professionnelles requis ainsi que, le cas échéant, des documents énumérés à l’article 8 du décret N°2002/2170/PM du 9 décembre 2002
  • Un contrat de travail ou une attestation d’emploi légalisé par les services du ministère en charge de l’emploi
  • une attestation d’immatriculation à la Caisse nationale de prévoyance sociale ou une copie de l’acte d’intégration à la Fonction publique
  • Une attestation d’ancienneté délivré par l’employeur
  • Un bulletin N°3 du casier judiciaire datant de moins de 3 mois
  • Une copie certifiée conforme de la carte nationale d’identité
  • 4 photos d’identité 4 fois 4
  • 1 reçu de versement à la Commission de la carte de la somme de 10 000 f Cfa
  • Des justificatifs de prestations journalistiques visées à l’article 8(2) b du décret ci-dessus

 

Pour les journalistes étrangers exerçant au Cameroun

 

  • Une copie de l’autorisation de séjour au Cameroun
  • Un reçu de versement à la Commission de la Carte de la somme de 25 000 F Cfa non cumulable avec celle prévue à l’article 8 (1) du décret susvisé
  • Une copie certifiée conforme de la carte de presse ou tout autre titre ou document faisant foi attestant de sa qualité de journaliste

 

Source : Commission de délivrance de la carte de presse

Louis MBANGA
par Louis MBANGA novembre 18, 2015 07:13

Abonnez-vous à notre newsletter