Cameroun: Célébration: Un débat sur l’alternance empêché par des gendarmes

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 15, 2015 12:22 Mise à jour

Cameroun: Célébration: Un débat sur l’alternance empêché par des gendarmes

Au moment où nous mettons cette information en ligne, les hommes en bérets rouge sont en train d’interdire ce mardi à Yaoundé la tenue de la célébration de la journée internationale de la démocratie. L’ONG Dynamique Citoyenne dirigé par le syndicaliste Jean Marc Bikoko entendait lancer une campagne portant sur l’alternance dans certains pays africains dont le Cameroun.

« Nous sommes bloqués ici à l’intérieur, toutes les entrées du palais des Sports sont bouclées par des mbérés (des gendarmes, ndlr), personne n’entre personne ne sort », souffle un brin railleur un membre de l’Ong Dynamique Citoyenne à certains de ses camarades restés de l’autre côté de l’entrée principale. Pas moyen, pour ceux qui arrivent au Palais des sports de Yaoundé ce mardi 15 septembre, d’avoir accès au lieu de la célébration de la journée internationale de la démocratie qui se célèbre tous les 15 septembre.

Des gendarmes  sont postés à toutes les entrées du Palais. A l’intérieur, sur la grande cour, on aperçoit un car de la gendarmerie nationale bondé de bérets rouges. A l’extérieur, se trouvent  l’universitaire Eric Mathias Owona Nguini, la directrice exécutive de Nouveaux Droits de l’Homme (Ndh), Cyrille Bechon et l’activiste des droits de l’homme, Hilaire Kamga. Ces derniers essayent désespérément d’honorer l’invitation de l’Ong Dynamique Citoyenne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La plate-forme d’organisation de la société civile dirigée par Jean Marc Bikoko, par ailleurs président de la Centrale Syndicale du secteur public (Csp), comptait mettre à profit la commémoration de la journée internationale de la démocratie pour lancer une campagne dénommée « Tournons la page »,   sous le thème « Gouvernance électorale et alternance démocratique ». Une conférences-débat était d’ailleurs prévu à cette occasion.

Si rien ne filtre sur les raisons de la présence des gendarmes en ce lieu, il est difficile cependant de ne pas y voir une volonté du pouvoir de Yaoundé de museler les conférenciers. Le Cameroun est dirigé depuis plus de 33 ans par Paul Biya et l’alternance demeure un sujet tabou.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 15, 2015 12:22 Mise à jour

Abonnez-vous à notre newsletter