Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Crise anglophone /Robert Messi Messi : « Paul Biya est le premier responsable »

Cameroun : Crise anglophone /Robert Messi Messi : « Paul Biya est le premier responsable »

0
Partages
Pinterest Google+

Ancien directeur général de la défunte Société camerounaise de banque aujourd’hui en exil au Cameroun, président du Rassemblement démocratique des populations camerounaises pour le changement (Rdpcc), Robert Messi Messi propose un dialogue international sous l’égide de l’ex- secrétaire général de l’ONU, Koffi Annan.  

La crise anglophone vient d’atteindre un stade de gravite sans précèdent suite a l’escalade de la violence et au bain de sang dont la responsabilité première incombe au Président Paul Biya qui n’a pas hésité a instrumentaliser nos vaillantes troupes contre les populations anglophones désormais assimilées a des terroristes.

Je suggère pour en sortir la tenue d’un dialogue international sous la présidence d’une personnalité africaine de renom telle que l’ancien secrétaire général des nations unies Koffi Anan. Un dialogue dans lequel les présidents Biya et Buhari enverraient chacun un représentant de haut niveau. L’Union Africaine, le Commonwealth et la Francophonie y assisteraient comme témoins. Le tout pourrait en cas de besoin se tenir sous l’égide du Secrétariat General des Nations Unies.

Robert Messi Messi

Ce qui est certain, et j’en ai l’intime conviction, c’est que cette crise est devenue si grave qu’elle ne peut plus trouver son dénouement dans un cadre purement national. Toute solution pour être viable nécessitera une répartition équitable des revenus du pétrole entre les communautés anglophone et francophone du pays. Nous devons redevenir une seule Nation, un seul Peuple, unis sous le même Drapeau. C’est le nouveau slogan que je propose pour le Cameroun Nouveau que je propose et qui pourrait se traduire par l’ajout d’une deuxième étoile jaune sur la bande rouge. Les deux étoiles symbolisant le Cameroun anglophone et le Cameroun francophone coexistant pacifiquement et a égalité au sein de la nouvelle république.

L’élection d’un ticket présidentiel dans lequel le président serait anglophone et le vice-président francophone ou vice-versa)viendrait compléter l’édifice et assurerait une transition pacifique en cette année électorale 2018.D’une manière plus générale, les deux étoiles symboliseraient la coexistence au sein d’une même République, le Cameroun de deux langues officielles(l’anglais et le français) mais également de deux systèmes juridiques et éducatifs distincts, bref de deux manières de vivre ensemble différents.

Il ne sert à rien de rechercher ici une harmonisation qui serait imposée d’en haut. Acceptons nos différences et intégrons-les pacifiquement dans un tout sans qu’il soit besoin de faire sauter la maison commune. Acceptons de demeurer camerounais, comme nous l’avons été au moment de la réunification et comme nous le demeurerons en toutes circonstances. En un mot ne fabriquons pas des guerres inutiles ni des identités nouvelles. Restons tout simplement camerounais.

source : robertmessi.fr

 

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Minepatgate acte 1 : Louis Paul Motaze au centre d’un détournement de près de 400 millions de F CFA

Article suivant

C'est l'article le plus récent.

Aucun Commentaire

Laisser un réponse