Cameroun : Décès de Mgr Balla: Les évêques exigent des poursuites judiciaires contre les assassins

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juillet 12, 2017 06:54 Mise à jour

Cameroun : Décès de Mgr Balla: Les évêques exigent des poursuites judiciaires contre les assassins

Grandes Lignes

  • Dans un communiqué rendu public le 10 juillet dernier, la Conférence épiscopale nationale du Cameroun dit n’avoir pas encore réceptionné le corps de l’évêque de Bafia qui, d’après elle, portait des traces de violence.

Articles Similaires

Dans un communiqué rendu public le 10 juillet dernier, la Conférence épiscopale nationale du Cameroun dit n’avoir pas encore réceptionné le corps de l’évêque de Bafia qui, d’après elle, portait des traces de violence.

La Conférence épiscopale désavoue de manière officielle les conclusions de la justice camerounaise. Du communiqué rendu public le 10 juillet dernier par les évêques du Cameroun, l’on retient que la Conférence épiscopale maintient sa position du 13 juin dernier, à savoir que Mgr Jean Marie Benoît Balla a été assassiné. Les évêques du Cameroun disent par ailleurs avoir la certitude que le corps de l’évêque de Bafia repêché des eaux portait des traces de violence. Ils ont par conséquent appelé les autorités camerounaises à identifier les responsables de ce crime et à les traduire devant les tribunaux.

Mgr Balla

Mgr Jean Marie Benoît Balla

Noyade
La Conférence épiscopale dit n’avoir pas réceptionné le corps de Mgr Balla et exige pour ce faire une identification de la dépouille. Le 8 juillet dernier, au cours d’un point de presse en prélude à la 11E Assemblée plénière des associations des conférences épiscopales d’Afrique centrale qui se poursuit en ce moment, Mgr Samuel Kléda avait déclaré que la Conférence épiscopale maintenait sa position sur l’assassinat de l’évêque.

Dans un communiqué rendu public le 4 juillet, le procureur général près la Cour d’appel du Centre, Jean Fils Kléber Ntamack, avait indiqué qu’aucune trace de violence n’a été constatée sur la dépouille de l’évêque et les médecins légistes européens dépêchés par Interpol, d’après le communiqué, ont conclu à une noyade comme cause probable de la mort de l’évêque.

hurinews.com

Ci-dessous, le communiqué de la conférence épiscopale

cenc communiqué

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juillet 12, 2017 06:54 Mise à jour