Accueil»Dernières Infos»Cameroun: Déraillement d’Eseka: Plus de 100 morts selon la fondation Fomunyoh

Cameroun: Déraillement d’Eseka: Plus de 100 morts selon la fondation Fomunyoh

0
Partages
Pinterest Google+

L’intégralité du communiqué du directeur Afrique du National democratic institute  et président de la fondation Fomunyoh suite au déraillement du train le 21 octobre dernier à Eseka.

 

Mes chers compatriotes,

Dans la journée du 21 octobre 2016, notre pays a été secoué par le déraillement d’un train transportant des passagers au niveau d’Eséka dans le département du Nyong- et- Kellé, région du Centre. Selon des sources crédibles, ce déraillement du train Intercity assurant la liaison Yaoundé — Douala a causé plus de 100 morts et plus de 600 blessés.

Je saisis cette occasion pour exprimer mes condoléances les plus attristées à toutes nos familles qui sont en larmes depuis hier. En effet, nous sommes tous en larmes, car une perte en vies humaines de cette envergure est une catastrophe nationale inédite. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Nous sommes tous sous le choc. Surtout que le déraillement en question s’est produit quelques heures seulement après l’effondrement d’une partie du seul axe lourd routier Yaoundé-Douala au lieu dit Manyaï près de Boumnyebel, dans le même département.

cameroun-deraillement-train-afp

En ces moments de recueillement et de deuil, alors que nous rendons hommage aux valeureux compatriotes arrachés prématurément à la vie, nous devons rester sereins afin d’éviter que la psychose ne s’installe et ne nous paralyse dans un pessimisme ambiant.

J’espère qu’une enquête profonde sera diligentée au plus vite par les autorités et les services compétents pour nous permettre de situer les responsabilités. Une enquête devrait aussi faciliter le dédommagement des familles endeuillées, la prise en charge des blessés, et l’identification des leçons à tirer de ces événements malheureux devrait nous orienter dans l’adoption d’une véritable politique de gestion des crises et d’entretien des infrastructures dans notre pays.

Que le Seigneur (Allah) renforce notre esprit de solidarité en veillant sur notre cher pays, le Cameroun.

Dr Christopher Fomunyoh
President
The Fomunyoh Foundation

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Justice : Le TCS attendrait-il des instructions pour « crucifier » le prisonnier politique P.Abah Abah ?

Article suivant

Cameroun : Déraillement d’Eséka: Le groupe Bolloré entièrement responsable du drame selon l’activiste Jean Marc Bikoko