Cameroun : Droit du travail : Tensions sociales au sein de l’entreprise de BTP CFHEC

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 16, 2017 08:58 Mise à jour

Cameroun : Droit du travail : Tensions sociales au sein de l’entreprise de BTP CFHEC

Grandes Lignes

  • Les ouvriers de l’entreprise chinoise en charge de construire l’autoroute Yaoundé-Douala se plaignent de nombreuses violations de leurs droits. La grève qu’ils voulaient engager ce vendredi 15 septembre a été désamorcée à l’issue d’une réunion de concertation entre les employés et leur patron.

Articles Similaires

Les ouvriers de l’entreprise chinoise en charge de construire l’autoroute Yaoundé-Douala se plaignent de nombreuses violations de leurs droits. La grève qu’ils voulaient engager ce vendredi 15 septembre a été désamorcée à l’issue d’une réunion de concertation entre les employés et leur patron.

btp chinoise 3

Des employés de la CFHEC travaillant sans mesures de protection

Une grève évitée de justesse. Ce 15 septembre 2017, les employés de la société chinoise China First Highway Engineering Company (CFHEC) s’apprêtaient à entrer en débrayage pour dénoncer leurs conditions de travail et de vie. A l’issue d’une réunion de concertation tenue au siège de la Confédération camerounaise du travail (Cct) le 14 septembre 2017 entre les responsables de la société et les délégués du personnel, puis à une autre rencontre présidée quelques heures plus tard par le délégué régional pour le Centre du Travail et de la Sécurité sociale, il a été convenu de ce que le problème majeur des employés réside dans la prime de logement et de transport. Rendez-vous a été pris le 26 septembre pour un début de résolution des revendications.

Dans un communiqué rendu public le 13 septembre dernier, la Cct dit avoir constaté après une descente sur le terrain que les employés de la société de BTP chinoise en charge de construire l’autoroute Yaoundé-Douala sont licenciés abusivement, sont violentés par leur collègue chinois, ne bénéficient pas de mesures de sécurité et de protection de risque, ne sont pas affiliés à la Caisse nationale de prévoyance sociale, etc. La mission du Cct a également constaté que la convention collective du secteur du BTP n’était pas respectée par l’entreprise CFHEC.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 16, 2017 08:58 Mise à jour
Laisser un commentaire

Sans Commentaires

Pas encore de Commentaires!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Seulement les personnes enregistrées qui peuvent laisser un commentaire.