Cameroun : Elections 2018 : Selon Dynamique Citoyenne, la candidature de Paul Biya ne pose aucun problème

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juillet 11, 2016 09:54

Cameroun : Elections 2018 : Selon Dynamique Citoyenne, la candidature de Paul Biya ne pose aucun problème

Grandes Lignes

  • D’après cette plate-forme de suivi indépendant des politiques publiques, il n’y a aucun inconvénient à ce que l’actuel chef de l’Etat soit candidat à sa propre succession lors des prochaines élections présidentielles. Face à la presse samedi 9 juillet 2016, le point focal national de Dynamique citoyenne, Jean Marc Bikoko, s’est également prononcé sur l’actualité de l’heure.

Articles Similaires

D’après cette plate-forme de suivi indépendant des politiques publiques, il n’y a aucun inconvénient à ce que l’actuel chef de l’Etat soit candidat à sa propre succession lors des prochaines élections présidentielles. Face à la presse samedi 9 juillet 2016, le point focal national de Dynamique citoyenne, Jean Marc Bikoko, s’est également prononcé sur l’actualité de l’heure.

Pour Jean Marc Bikoko, Paul Biya a réussi « démocratiquement » à faire sauter le verrou de la limitation des mandats présidentiels en 2008. Il n y a donc pas d’inconvénient à ce qu’il se porte à nouveau candidat à la présidentielle de 2018. Au cours d’une conférence de presse tenue samedi 9 juillet dernier au siège de la Centrale syndicale du secteur public (Csp) à Yaoundé, le président de la Csp et point focal national de la plate-forme Dynamique Citoyenne s’est cependant insurgé contre les appels des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir, invitant le chef de l’Etat à se porter à nouveau candidat à cette élection.

dynamique citoyenne 1

Le 15 septembre dernier, Dynamique citoyenne a lancé à Yaoundé la campagne internationale « Tournons la page » relative à l’alternance démocratique au sommet de certains Etats africains. Pour cette plate-forme de suivi indépendant des politiques publiques, cette alternance passe par une réforme du système électoral de manière à le rendre fiable et à légitimer les bénéficiaires du mandat électif. Cette réforme, d’après Dynamique Citoyenne se décline en un scrutin à deux tours, la réinstauration d’un mandat de 5 ans renouvelable deux fois, le bulletin de vote unique, la majorité électorale à 18 ans, etc.

Accords de partenariats économiques

Face aux hommes de médias, Dynamique citoyenne a également donné sa position sur certains faits d’actualité. S’agissant de l’adoption il y a quelques semaines du projet de loi portant révision du Code pénal, Jean Marc Bikoko a parlé d’un « passage en force » de ce projet de loi adopté sans une consultation préalable de toutes les forces vives de la nation.  Pour ce qui est des accords de partenariat économiques (Ape), Dynamique citoyenne pense que son entrée en vigueur le 4 août prochain est prématurée, l’économie camerounaise n’étant pas encore à même de tirer bénéfices de ces accords.

dynamique citoyenne 2

Depuis le 23 octobre dernier, Jean Marc Bikoko et quelques membres de Dynamique Citoyenne sont en procès à Yaoundé pour « rébellion simple » et « réunion et manifestation illégale ». La prochaine audience est prévue le 22 juillet prochain. Pour mémoire, c’est à l’occasion du lancement de la campagne « tournons la page » le 15 septembre à Yaoundé, qu’ils ont été interpellés par la police. Pour faire face à cette répression, une campagne d’information et de sensibilisation a été organisée par Dynamique Citoyenne en direction des autorités administratives en vue d’expliquer les tenants et les aboutissants de la campagne « tournons la page ».

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juillet 11, 2016 09:54