Cameroun : Enfance en détresse : Le Fodecam prépare les jeunes détenus à l’émergence 2035

Louis MBANGA
par Louis MBANGA août 11, 2016 19:43 Mise à jour

Cameroun : Enfance en détresse : Le Fodecam prépare les jeunes détenus à l’émergence 2035

Grandes Lignes

  • Pour les préparer à se réinsérer dans la société une fois sortis de prison, les détenus mineurs de la prison centrale de Yaoundé ont droit tous les mercredis à une causerie éducative en présence de leurs parents initiés par le Forum pour le développement du Cameroun (Fodecam). Ce mercredi 10 août, il a été question pour la présidente du Fodecam, Hortense Nagtchouang, de sensibilisation sur l’obéissance aux parents et aux aînés.

Articles Similaires

Pour les préparer à se réinsérer dans la société une fois sortis de prison, les détenus mineurs de la prison centrale de Yaoundé ont droit tous les mercredis à une causerie éducative en présence de leurs parents, initiée par le Forum pour le développement du Cameroun (Fodecam). Ce mercredi 10 août, il a été question pour la présidente du Fodecam, Hortense Nagtchouang, de sensibilisation sur l’obéissance aux parents et aux aînés.
Comme à l’école, une centaine de jeunes détenus écoutent attentivement les conseils d’Hortense Nagtchouang : « l’émergence à l’horizon 2035 va se faire avec vous aussi… la prison n’est pas une fatalité… le Cameroun émergent c’est en liberté que vous allez le bâtir pas en prison…j’aimerais être un jour reçu par vous dans votre bureau car je sais qu’il y aura des ministres parmi vous… », conseille la présidente du Forum pour le développement du Cameroun (Fodecam). Et les jeunes détenus de clamer haut et fort : « non à la prison ! oui à la liberté ! ». C’était ce mercredi 10 août 2016 dans une salle située non loin du quartier des mineurs à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, en présence de leurs parents et du délégué régional de l’Administration pénitencière pour le Centre.

fodecam photos1

Les détenus mineurs de la prison de Kondengui et leurs parents écoutent attentivement les conseils de la présidente du Fodecam

Chaque mercredi, le Fodecam tient une séance de causerie éducative avec les jeunes détenus du pénitencier de Yaoundé en présence de leurs géniteurs. Il est question pour ces derniers d’être préparé à les accueillir une fois leur progéniture sortis de prison. Lors de la séance du mercredi 10 août dernier, il a été question pour Mme Hortense Nagtchouang de rappeler à ces jeunes détenus dont l’âge varie entre 13 et 18 ans environ leur devoir notamment celui de l’obéissance et du respect envers les parents et les aînés. A cette occasion, quelques détenus ont demandé pardon à leurs parents et juré de ne plus récidiver.

fodecam photos2

La causerie éducative

Après le retour des détenus dans leur quartier, la causerie éducative s’est poursuivie avec les parents. De ces échanges et des témoignages émouvants de certains, il ressort qu’il existe d’un coté des détenus qui dès le bas âge étaient déjà difficile à vivre malgré les efforts des parents à les discipliner et de l’autre ceux qui sont innocents. La présidente du Fodecam a appelé à la responsabilité des parents dans la mesure où les comportements de certains de ces détenus mineurs ont été transmis de père en fils. D’où l’appel à plus de responsabilité des parents.
hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA août 11, 2016 19:43 Mise à jour

Abonnez-vous à notre newsletter