Cameroun : Enfance : Plan Cameroon lance une campagne pour promouvoir les droits de la fille

Louis MBANGA
par Louis MBANGA novembre 9, 2016 10:32

Cameroun : Enfance : Plan Cameroon lance une campagne pour promouvoir les droits de la fille

Grandes Lignes

  • Lancée le 3 novembre dernier, cette campagne a pour but de réunir une plateforme de jeunes autour de l’intégration de la fille dans la société.

Articles Similaires

Lancée le 3 novembre dernier, cette campagne a pour but de réunir une plateforme de jeunes autour de l’intégration de la fille dans la société.

«D’ici 2030, la fille doit être éduquée et capable de prendre des décisions». Voilà rendu en une phrase le défi que souhaitent relever les jeunes filles. Ce vœu a été exprimé lors du lancement de la campagne mondiale de plaidoyer et de mobilisation pour les droits de la fille. Le but de cette campagne est de déceler les inégalités qui existent entre les filles et les garçons, pour, par la suite, élaborer des stratégies qui vont permettre d’intégrer la fille dans la société.

«Nous voulons aussi être des personnes intégrées dans la société et surtout être des leaders dans nos différents secteurs d’activités», révèle une élève en classe de 3e. Aussi, la campagne «Parce que je suis une fille» est un lieu d’échanges entre les acteurs de a société civile et la fille. Elle permet de mettre en avant les problèmes des filles à travers le monde, ceci au travers de données statistiques fiables.

jeune-fille

Par ailleurs, le Dr Bell Houinato explique que les parents sont les premiers responsables de cette inégalité au sein des ménages. En outre, «ils doivent apprendre aux  garçons que la fille jouit des mêmes droits qu’eux». En effet, les filles sont souvent marginalisées et assujetties de par le fait de la culture. Aussi, elles entendent se battre pour lutter contre les mariages et grossesses précoces, les mutilations génitales, les violences basées sur le genre, le harcèlement sexuel, la sous-scolarisation.

Pour Marie-Thérèse Ondoa Abena, Ministre de la Promotion de la Femme et de la famille, «c’est en cas de défis que nous devons nous serrer les coudes et de continuer le combat en faveur de l’épanouissement de la fille et de la femme», a-t-elle relevé dans son discours de circonstance.

source : cameroun info.net

Louis MBANGA
par Louis MBANGA novembre 9, 2016 10:32

Abonnez-vous à notre newsletter