Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Genre : Des femmes de médias d’Afrique centrale planchent sur la résolution des conflits

Cameroun : Genre : Des femmes de médias d’Afrique centrale planchent sur la résolution des conflits

0
Partages
Pinterest Google+

Un atelier réunissant des membres d’un regroupement des femmes journalistes d’Afrique centrale se tient depuis le 29 août dernier à Yaoundé. Il est question pour elles de s’approprier la résolution 1325 des Nations Unies sur le respect de l’approche genre en temps de conflit.

Elles sont venues du Cameroun, du Tchad, de la République centrafric aine, de la République démocratique du Congo, du Burundi, du Gabon, bref des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Membres du réseau Femmes éditrices pour la paix et la sécurité en Afrique centrale (FEPPSAC), elles prennent part depuis le 29 août dernier à un atelier sous-régional qui se tient à Yaoundé avec le soutien du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA).

FEPPSACL’atelier est axé sur le thème « Paix et Securité : pour une coopération dynamique entre la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et les femmes des médias ». Le choix des femmes journalistes n’est pas un fait du hasard : « les femmes de médias sont des professionnels qui donne une information qui peut toucher le plus grand nombre de personnes », explique Isabelle Boukinda, chef de la cellule genre à la CEEAC.

Au sortir de cet atelier, il est attendu un plan d’action ainsi que la présentation éditoriale du magazine de la FEPPSAC dans le domaine de la paix et de la sécurité en Afrique centrale. Au cours de cet atelier auquel prennent aussi part des responsables d’ONG œuvrant dans le domaine du genre, les participants vont s’imprégner de la résolution 1325 des Nations Unies sur une participation plus accrue des femmes à la résolution des conflits. L’atelier s’achève le 31 août.

hurinews.com

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Sécurité : Tentative d’enlèvement de la directrice de Nouveaux-Droits de l’Homme

Article suivant

Cameroun : Libération des anglophones : Amnesty International salue mais en redemande

1 Commenatire

  1. […] sécurité en Afrique centrale est né. C’est l’une des 11 résolutions prises à l’issue de l’atelier sous-régional organisé par les Femmes éditrices pour la paix et la sécurité en Afrique centrale (FEPPSAC) du […]