Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Humanitaire : L’Arche, un espoir pour la personne vulnérable

Cameroun : Humanitaire : L’Arche, un espoir pour la personne vulnérable

0
Partages
Pinterest Google+

Depuis sa légalisation il y a 4 ans dans le département de la Sanaga Maritime, cette association mobilise des personnes volontaires et éprises de la cause humanitaire pour apporter du sourire aux personnes vulnérables, notamment en zones rurales.

Les orphelins, les personnes âgées, les veuves, les orphelins, les démunis et autres personnes handicapées ont de quoi tenir. Ils peuvent désormais compter avec le Cadre d’assistance pour la promotion et le développement des personnes vulnérables (Arche). Cette association basée dans le département de la Sanaga Maritime, région du Littoral, prépare un grand événement prévue du 12 au 15 mai prochain, lequel s’inscrit dans le droit fil de la célébration de la journée internationale de la famille. L’événement aura pour cadre la localité de Nyanon, situé dans ce département.

Si elle existe depuis 2009, c’est en 2012 que l’Arche a été légalisée par les autorités administratives du département. Transformer la personne vulnérable camerounaise en véritable actrice du développement socio-économique, réduire la dépendance des personnes vulnérables vis-à-vis des personnes capables, apporter une assistance médicale systématique, aux familles, prévenir et sensibiliser contre des maladies sont entre autres les objectifs de l’Arche.

Arche 3
L’Arche au service de l’enfance vulnérable

ARCHE est animée par des hommes et des femmes ayant en commun des valeurs qui les fédèrent, une philosophie de partage qui permet, grâce à la volonté et le travail de tous, de se rendre utile et d’apporter de l’espoir aux veuves, handicapés ,orphelins et les jeunes sous scolarisés et personnes du 3e âge(vulnérable).

Hurinews.com

?????????????
L’Arche, l’espoir des handicapés

 

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Justice : L’UA recommande la libération du prisonnier politique Jean Marie Atangana

Article suivant

Côte d’Ivoire : Justice : Amnesty international appelle au transfèrement de Simone Gbagbo à la CPI