Cameroun : Indemnisation : Michel T.Atangana sollicite à nouveau l’intervention de la France

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 4, 2015 06:30 Mise à jour

Cameroun : Indemnisation : Michel T.Atangana sollicite à nouveau l’intervention de la France

Au cours d’une autre rencontre avec le Groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU le 2 septembre dernier, l’ingénieur financier français d’origine camerounaise, détenu au Cameroun pendant près de 17 ans avant sa libération en février 2014, a réitéré le souhait de voir la décision onusienne entièrement respectée par l’Etat du Cameroun.

Plus d’un an que Michel Thierry Atangana est libre. Après plus de 16 ans passés dans les sous-sols du Secrétariat d’Etat à la défense (Sed) à Yaoundé pour de malversations financières. Mais ses bourreaux  courent toujours et ses avoirs demeurent confisqués par l’Etat du Cameroun.

D’où cette 3e rencontre que Michel Thierry Atangana a eu ce  mercredi 2 septembre 2015 à Genève en Suisse avec le Groupe de Travail sur la détention arbitraire de l’ONU. Alors que Michel Thierry Atangana était toujours détenu au Sed, cet organe avait rendu public une résolution le 13 novembre 2013 demandant la libération de Michel Thierry Atangana, son indemnisation et la traduction des responsables de sa détention arbitraire devant les tribunaux.

MTA 2

D’après le communiqué de presse de l’Action Atangana contre la Détention Arbitraire (AACOA), association créée par l’ingénieur financier français qui milite en faveur de l’application des décisions du Groupe de Travail de l’ONU sur la détention arbitraire, Thierry Atangana a annoncé au cours de cette rencontre  « le lancement d’une campagne de presse pour obtenir le respect intégral de la décision par l’Etat camerounais ». Michel Thierry Atangana « a appelé la France, et en particulier le Président François Hollande, à le soutenir dans sa démarche ». 

Michel Biem Tong

L’intégralité du communiqué de l’AACOA

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 4, 2015 06:30 Mise à jour

Abonnez-vous à notre newsletter