Cameroun : Jeunesse : L’Institut panafricain des sciences mathématiques organise la Semaine africaine des sciences du 27 au 30 juin prochain

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juin 23, 2017 14:53 Mise à jour

Cameroun : Jeunesse : L’Institut panafricain des sciences mathématiques organise la Semaine africaine des sciences du 27 au 30 juin prochain

Grandes Lignes

  • L’événement qui sera lancé simultanément à Yaoundé, Douala et Buea a pour objectif de développer la culture scientifique et technologique au sein de la jeunesse en vue de stimuler le développement économique.

Articles Similaires

L’événement qui sera lancé simultanément à Yaoundé, Douala et Buea a pour objectif de développer la culture scientifique et technologique au sein de la jeunesse en vue de stimuler le développement économique.

Yaoundé, Douala et Buea, capitales africaines des sciences. Du 27 au 30 juin, le Cameroun vibrera au rythme de la toute première Semaine Africaine des Sciences. L’événement sera lancé le 27 juin prochain simultanément dans ces villes par le Next Einstein Forum (NEF) qui est une initiative de l’Institut panafricain des sciences mathématiques, en partenariat avec Robert Bosch Stiftung. La Semaine Africaine des Sciences bénéficie de l’appui financier de Johnson & Johnson Innovation, Google et les sponsors locaux dans chaque pays.

L’objectif de cette Semaine africaine des sciences est « développer les scientifiques et les technologues de demain en engageant les écoliers et les jeunes dans des activités scientifiques. Nos activités démontreront également l’impact critique de la science dans la vie quotidienne. À long terme, nous espérons catalyser les investissements dans la recherche et le développement, et vulgariser les sciences», explique Thierry Zomahoun, Président et Directeur General d’Institut panafricain des sciences mathématiques et Président du NEF.

affiche nes+++

UNESCO

Tables rondes, séances sur le terrain, établissements de réseaux, sprints code sont entre autres les activités qui meubleront les travaux. Ces derniers réuniront des chercheurs, des représentants des entreprises, des développeurs, des entrepreneurs sociaux, des potentiels investisseurs, etc. L’approche genre sera également au rendez-vous avec une formation à l’alphabétisation numérique, au Web et au développement mobile pour les femmes. L’objectif est de responsabiliser les femmes et les filles pour qu’elles commencent, dirigent et développent des entreprises technologiques.

Lancé en 2013, le NEF a été approuvé par la Commission de l’Union Africaine, ainsi que par l’UNESCO, les gouvernements du Rwanda, du Sénégal et de l’Afrique du Sud, l’Académie africaine des Sciences (AAS) et un nombre croissant de partenaires issus du secteur privé et de la société civile à travers le monde. La Charte africaine de la jeunesse (ratifiée par le Cameroun le 11 janvier 2011), en son article 13 alinéa 4-d, invite les Etats-partie à « Améliorer la participation à la formation aux sciences et la technologie ainsi que la qualité de cette formation ».
hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juin 23, 2017 14:53 Mise à jour