Cameroun : Justice : J.C Shanda Tonme plaide la cause du prisonnier politique Y. Michel Fotso auprès du patriarche Mvog Beti

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 5, 2016 04:29

Cameroun : Justice : J.C Shanda Tonme plaide la cause du prisonnier politique Y. Michel Fotso auprès du patriarche Mvog Beti

Grandes Lignes

  • L’activiste des droits de l’homme a poursuivi ce 4 décembre 2016 son plaidoyer en faveur de la libération de l’homme d’affaires auprès de sa majesté Barthélémy Effa.

Articles Similaires

L’activiste des droits de l’homme a poursuivi ce 4 décembre 2016 son plaidoyer en faveur de la libération de l’homme d’affaires auprès de sa majesté Barthélémy Effa.

« Nous voulons clairement solliciter votre main et votre voix pour porter vers notre président, SEM (Son Excellence Monsieur, ndlr) Paul Biya, la très grande clameur populaire qui affirme ou croit que le temps du pardon est arrivé… », a plaidé Pr Jean Claude Shanda Tonme auprès de sa majesté Barthélémy Effa, grand patriarche Mvog Betsi (de l’ethnie ewondo dans le centre) ce dimanche 4 décembre 2016 au quartier Elig Effa à Yaoundé.

Après la rencontre avec le grand imam de Yaoundé le 22 novembre dernier, le président de la Commission indépendante de lutte contre la corruption et la discrimination (Comicodi) est allé remettre à l’autorité traditionnelle son ouvrage intitulé J’ai compris Yves Michel Fotso.

mvog-betsi

Pr J.C. Shanda Tonme remettant le livre à sa majesté Barthélémy Effa

Il a par la suite plaidé auprès de sa majesté Effa pour une grâce présidentielle en faveur de l’homme d’affaire et ancien directeur général de la défunte Cameroon Airlines (Camair) : « je vous ai compris », lui a répondu le grand patriarche.

Avion présidentiel

Yves Michel Fotso est incarcéré depuis le 1er décembre 2010 à la prison de haute sécurité du secrétariat d’Etat à la défense (bureaux du patron de la gendarmerie nationale) à Yaoundé. Le 22 septembre 2012, il a été condamné à 25 ans de prison ferme pour le détournement en août 2001 de 29 millions de dollars destiné à l’achat de l’avion présidentiel.

Pourtant, c’est le ministre de l’Economie et des Finances de l’époque, Michel Meva’a M’Eboutou qui a viré d’initiative cet argent dans les comptes  de l’américain Gia international pour l’acquisition de l’aéronef auprès de Boeing.

Yves-Michel-Fotso

Yves Michel Fotso

En mai dernier, l’ancien patron de la Camair a écopé d’une double condamnation à vie dans le cadre de la liquidation de la Camair malgré le remboursement des sommes réclamées tel que prévu dans un protocole d’accord signé en 2013 avec le liquidateur.

Depuis le 10 février dernier, Yves Michel Fotso est reconnu comme prisonnier politique par le Comité de libération des prisonniers politiques, une ONG basée en France qui défend la cause des prisonniers politiques en Afrique, notamment dans la sous-région Afrique centrale.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 5, 2016 04:29

Abonnez-vous à notre newsletter