Cameroun : Justice : Le CL2P dénonce une « torture blanche »contre le prisonnier politique P. Abah Abah

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juillet 18, 2017 11:15

Cameroun : Justice : Le CL2P dénonce une « torture blanche »contre le prisonnier politique P. Abah Abah

Grandes Lignes

  • L’ancien directeur des Impôts a été renvoyé récemment devant le Tribunal criminel spécial anti-corruption dans le cadre de l’affaire dite « CRTV/Vamoulké » pour des faits de détournements pour lesquels il est jugé depuis décembre 2015. Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) dénonce une « torture blanche » et un acharnement contre Polycarpe Abah Abah. Ci-dessous, la déclaration du CL2P.

Articles Similaires

L’ancien directeur des Impôts a été renvoyé récemment devant le Tribunal criminel spécial anti-corruption dans le cadre de l’affaire dite « CRTV/Vamoulké » pour des faits de détournements pour lesquels il est jugé depuis décembre 2015. Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P) dénonce une « torture blanche » et un acharnement contre Polycarpe Abah Abah. Ci-dessous, la déclaration du CL2P.

…………………………………………………………………………………………….
DÉCLARATION N°000008 DU COMITÉ DE LIBÉRATION DES PRISONNIERS POLITIQUES SUR L’ACHARNEMENT POLITICO-JUDICIAIRE CONTRE POLYCARPE ABAH ABAH

Le Comité de libération des prisonniers politiques (CL2P) informe l’opinion nationale et internationale de ce que l’ancien directeur camerounais des Impôts et ancien ministre de l’Economie et des Finances, Polycarpe Abah Abah a été renvoyé devant le Tribunal criminel spécial (TCS) par une juge d’instruction de ladite juridiction pour le détournement de la somme de 205 873 678 F CFA représentant les frais d’assiette et de recouvrement de la redevance audiovisuelle.

Dans cette affaire de trop, M. Abah Abah est le co-accusé de l’ex-directeur général de la société publique Cameroon radio and television (CRTV), Amadou Vamoulké. L’ancien patron des Impôts risque d’être poursuivi pour un chef d’accusation qui est déjà au centre d’une affaire en cours de jugement et dont l’accusé principal n’est autre que le prédécesseur de M.Vamoulké, Gervais Mendo Ze.

polycarpe Abah abah

Polycarpe Abah Abah

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques :

• Dénonce une torture blanche et un acharnement d’un autre siècle contre M. Polycarpe Abah Abah, en violation d’un principe juridique qui interdit qu’un citoyen soit jugé deux fois pour les mêmes faits

• Fait remarquer qu’il s’agira du 5e procès intenté contre M.Abah Abah dont 4 pour détournement de fonds et un pour tentative d’évasion.

• Ne se fait plus aucune illusion sur le caractère politique de ce rouleau compresseur contre un homme victime de son appartenance supposée ou réelle au fameux G11 (groupe de jeunes hauts commis de l’Etat soupçonnés par des services spéciaux camerounais de vouloir succéder à Paul Biya en 2011)

• Appelle le parquet du TCS à l’abandon pur et simple de ces nouvelles poursuites contre M.Polycarpe Abah Abah

• Appelle l’Etat du Cameroun à sa libération immédiate

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P)
Paris le 18 juillet 2017

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juillet 18, 2017 11:15

Abonnez-vous à notre newsletter