Cameroun: Justice: Le procès du prisonnier politique Abah Abah bloqué

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 17, 2015 18:04

Cameroun: Justice: Le procès du prisonnier politique Abah Abah bloqué

Sollicitée depuis le mois dernier par le parquet général du Tribunal criminel spécial pour la production de l’historique du compte personnel de l’ancien directeur des Impôts et ancien ministre des Finances, la  Commercial Bank of Cameroon (Cbc)  reste toujours muette. Accusé du détournement d’un montant de 1,8 milliards de F CFa, Polycarpe Abah Abah est reconnu comme prisonnier politique par l’Ong française CL2P.

Rendez-vous le 2 octobre prochain. Avant de reporter la cause à cette date, le collège des juges du Tribunal criminel spécial (Tcs) de Yaoundé en charge de la nouvelle affaire Abah Abah a eu juste quelques minutes ce jeudi 17 septembre 2015 pour constater non seulement l’indisponibilité du témoin de l’accusation mais aussi le mutisme de la banque Commercial Bank of Cameroon face aux sollicitations du Parquet Général du Tcs. Avant de reporter

En effet, dans une lettre adressée le 17 août dernier à la Cbc et à la demande des avocats de l’ancien directeur des Impôts, le procureur général près le Tcs demandait à la banque de lui produire l’historique du compte personnel de Polycarpe Abah Abah sous huitaine. Mais jusqu’à ce jeudi 17 septembre, le ministère public a fait savoir que la banque n’avait toujours pas réagi.

-Abah_Abah.jpg+++

1,8 milliards de F Cfa détournés

Ce n’est pas la seule fois que l’institution bancaire est ainsi sollicitée. Même le juge d’instruction en charge de l’affaire a saisi la banque l’année dernière aux fins de production de cette historique de compte. Ce document devrait permettre d’établir si Polycarpe Abah Abah a détourné à son profit les 1,8 milliards de F Cfa de la Tva qui lui sont reprochés.

L’ancien directeur  des Impôts (1999-2004) et ancien ministre des Finances (2004-2007) purge une peine de 25 ans ferme à la prison de haute sécurité du secrétariat d’Etat à la défense (bureaux du patron de la gendarmerie nationale) depuis le 13 janvier dernier pour détournements de deniers publics. Son nouveau procès s’est ouvert une semaine après sa condamnation.

Depuis mars dernier, Polycarpe Abah Abah est reconnu comme prisonnier politique par le Comité de libération des prisonniers politiques camerounais (CL2P), une Ong française.

hurinews.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 17, 2015 18:04