Cameroun : Justice : L’ex- patron de la radio et télé nationale en examen depuis…2 ans

Louis MBANGA
par Louis MBANGA février 2, 2017 07:59

Cameroun : Justice : L’ex- patron de la radio et télé nationale en examen depuis…2 ans

Grandes Lignes

  • L’ex-directeur général de la Cameroon radio and television (Crtv), Amadou Vamoulké, en détention préventive à la prison centrale de Yaoundé depuis fin juillet dernier, a été inculpé en février 2015. Depuis lors, l’instruction dont le délai légal est pourtant de 6 mois piétine du fait des interférences politiques.

Articles Similaires

L’ex-directeur général de la Cameroon radio and television (Crtv), Amadou Vamoulké, en détention préventive à la prison centrale de Yaoundé depuis fin juillet dernier, a été inculpé en février 2015. Depuis lors, l’instruction dont le délai légal est pourtant de 6 mois piétine du fait des interférences politiques.

Selon l’hebdomadaire camerounais du monde judiciaire Kalara, le mandat de détention provisoire de l’ancien patron de la Cameroon radio and television (CRTV) a été prorogé  de 6 autres mois fin janvier dernier.

Amadou Madéouna Vamoulké est détenu à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé depuis le 29 juillet 2016. Il est accusé de malversations financières.

Seulement, à en croire nos confrères de Kalara, l’instruction judiciaire tourne en rond. Inculpé le 17 février 2015, Amadou Vamoulké défile depuis lors devant une juge d’instruction au Tribunal criminel spécial (TCS).

Ministère de la Justice

Cela fait donc 23 mois déjà, soit près de 2 ans d’instruction. Pourtant, la loi du 14 décembre 2011 modifiée le 16 juillet 2012 portant création du TCS donne un délai de 6 mois au juge d’instruction pour boucler son enquête.

vamoulké.jpg++++++

Amadou Vamoulké

Qu’est ce qui coince dans l’avancement de l’enquête ? D’après Kalara, c’est le parquet du TCS et le ministère de la Justice. Le premier attend les instructions du second pour prononcer les réquisitions après avoir reçu le dossier d’instruction.

Abah Abah Polycarpe

Une interférence manifeste de la Chancellerie (du politique en fait) dans cette procédure juste pour inculper à tout prix l’ancien directeur des Impôts, Polycarpe Abah Abah, prisonnier politique selon le Comité de libération des prisonniers politiques, ONG basée en France.

Directeur général de la Crtv du 26 février 2005 au 29 juin 2016, Amadou Vamoulké est accusé d’avoir, en coaction avec son prédécesseur, Gervais Mendo Ze et Polycarpe Abah Abah de détournements de plus de 3 milliards de F CFA.

Ce, à travers le déficit de report de caisse d’un montant de 2,8 milliards de F CFA, le gonflement de la redevance audiovisuelle, la gestion de la Cameroon marketing, la perception indue de certains avantages salariaux.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA février 2, 2017 07:59