Cameroun : Justice : Un activiste du monde agricole condamné à 3 mois de prison avec sursis

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 6, 2016 16:48

Cameroun : Justice : Un activiste du monde agricole condamné à 3 mois de prison avec sursis

Grandes Lignes

  • Bernard Njonga a été reconnu coupable de «manifestation non autorisée» et trouble à l’ordre public fin juin dernier.

Articles Similaires

Bernard Njonga a été reconnu coupable de «manifestation non autorisée» et trouble à l’ordre public fin juin dernier.

Le procès entamé le 4 juillet dernier par tribunal de première instance de Yaoundé contre le président de Croire au Cameroun et activiste du monde paysan Bernard Njonga  et cinq autres de ses comparses a eu son verdict le 5 septembre 2016. Le tribunal les a tous finalement condamnés à une peine de trois ans d’emprisonnement avec sursis pendant trois ans.

Bernard Njonga, Effila Nkou Ambroise, Mbekap Mérimé, Constant Ngankeu, Tiofoue Ndoungtio et Mowha Franklin ont été reconnus coupables de manifestation non autorisée et trouble à l’ordre public par les juges du tribunal de première instance de Yaoundé.

Ils avaient été interpellés le 30 juin dernier au niveau du rond-point du Hilton hôtel de Yaoundé alors qu’ils manifestaient contre la décision du Gouvernement sur la fermeture des marchés de la filière avicole suite à une épidémie de la grippe aviaire. Lors de la première audience, les inculpés avaient  tous plaidé non coupables des faits qui leur étaient reprochés. Ils avaient alors fait appel à leurs avocats pour défendre leur cause.

Bernard Njonga

Bernard Njonga

L’activiste Bernard Njonga n’est pas à sa première condamnation. Il avait déjà été condamné en mai 2009 par le tribunal de première instance de Yaoundé pour manifestation non déclarée sur la voie publique. Ce leader de la société civile avait écopé d’une peine de deux mois d’emprisonnement avec sursis pendant deux ans.

A cette époque, les membres de l’ACDIC (Association Citoyenne de Défense des Intérêts Citoyens) avaient entrepris une marche de protestation devant le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER). Leur protestation portait sur la corruption et le détournement des biens publics qui auraient cours dans ce ministère.

Source : cameroun info.net

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 6, 2016 16:48