Cameroun : Justin Fouda A. : « Je lance un appel au chef de l’Etat pour que PHP paye mes droits »

Louis MBANGA
par Louis MBANGA mai 24, 2016 20:30

Cameroun : Justin Fouda A. : « Je lance un appel au chef de l’Etat pour que PHP paye mes droits »

Grandes Lignes

  • L’ancien employé et non moins délégué du personnel des Plantations du Haut Penja (filiale camerounaise de la Compagnie fruitière de Marseille en France) a été licencié abusivement, selon lui, en juillet 2014. Ceci pour avoir revendiqué une dette salariale suite à la reconsidération de son grade professionnel. Justin Ayissi Fouda s’est confié à notre rédaction pour dénoncer les injustices dont il est l’objet.

Articles Similaires

L’ancien employé et non moins délégué du personnel des Plantations du Haut Penja (filiale camerounaise de la Compagnie fruitière de Marseille en France) a été licencié abusivement, selon lui, en juillet 2014. Ceci  pour avoir revendiqué une dette salariale suite à la reconsidération de son grade professionnel. Justin Ayissi Fouda s’est confié à notre rédaction pour dénoncer les injustices dont il est l’objet.

Vous avez été licencié abusivement le 3 juillet 2014 des Plantations du Haut Penja, de quoi vivez-vous depuis lors ?

Je vivote. Je suis marié et père de 4 enfants. En dehors de cette dernière qui est de 115 200 F CFA, je fais quelques travaux de consultation dans certaines plantations de poivre et autres cultures.

Vous dites avoir subi quelques injustices dans le calcul de votre pension vieillesse, de quoi s’agit-il exactement ?

J’ai été obligé d’introduire mon dossier de retraite anticipée pour avoir eu la chance de travailler pendant 23 ans au moins et avoir cotisé 286 mois à la CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale, ndlr), largement au-dessus des 240 mois que la CNPS réclame pour la pension vieillesse. Cela m’a donné 115 200 F CFA le mois parce qu’on a calculé sur la base de 300 000/trimestre sur la base de l’ancienne grille. Après le récent décret du chef de l’Etat, la nouvelle grille est remontée à 750 000 F Cfa/ trimestre, ce qui me fait perdre 200 000 F Cfa/mois étant donné que les calculs de la nouvelle augmentation me donnent droit à 300 000 F Cfa/mois sur la base de 750 000 f Cfa/trimestre. C’est pour ça que je dis que le faux accord de licenciement donné par le délégué départemental du Mungo à la PHP et l’acharnement de cette dernière pour ce licenciement abusif sont à l’origine de la perte des 200 000 F Cfa/mois que je subis à cause de cette contrainte de la retraite anticipée prise avant l’augmentation de la pension vieillesse.

PHP 1

Justin Fouda Ayissi

Quels sont vos attentes dans ce sens ?

Par conséquent, je souhaite que le ministre du Travail obtienne que ma pension vieillesse soit recalculée à la CNPS sur la base des 750 000/trimestre  car je suis un délégué du personnel qui réclame ses différentiels de salaire depuis des années mais qui a été licencié par perte de confiance. Ce motif me semble très léger et très insignifiant.  Je souhaite également que le ministre du Travail me donne le procès-verbal de non-conciliation après ce licenciement abusif que la PHP m’a infligé avec la complicité du délégué départemental du Travail du Mungo ou au besoin qu’on me paye tous les préjudices, dommages et intérêts  liés à ce licenciement abusif. Je souhaite enfin que le ministre du Travail annule carrément cette lettre de licenciement abusif pour éviter à l’Etat du Cameroun d’être complice de ce traitement inhumain, cruel et horrible que PHP-Cameroun m’inflige 50  ans après l’indépendance du Cameroun. Si cet accord du délégué départemental n’est pas annulé par le ministre, cela engage la responsabilité de l’Etat.

Quel type d’employé étiez-vous à la PHP ?

Mon dossier disciplinaire était propre, j’ai eu 3 médailles, en argent, en or et en vermeil pour avoir servi mon pays pendant plus de 23 ans.

je souhaite que le ministre du Travail obtienne que ma pension vieillesse soit recalculée à la CNPS sur la base des 750 000/trimestre  car je suis un délégué du personnel qui réclame ses différentiels de salaire depuis des années mais qui a été licencié par perte de confiance. Ce motif me semble très léger et très insignifiant.  Je souhaite également que le ministre du Travail me donne le procès-verbal de non-conciliation après ce licenciement abusif que la PHP m’a infligé avec la complicité du délégué départemental du Travail du Mungo ou au besoin qu’on me paye tous les préjudices, dommages et intérêts  liés à ce licenciement abusif. Je souhaite enfin que le ministre du Travail annule carrément cette lettre de licenciement abusif pour éviter à l’Etat du Cameroun d’être complice de ce traitement inhumain, cruel et horrible que PHP-Cameroun m’inflige 50  ans après l’indépendance du Cameroun

Avez-vous écopé de demande d’explication, de blâme ou de mise à pied pendant tout ce temps ?

Je n’ai eu aucune sanction en dehors de ce faux licenciement que la PHP m’a infligé mes premières années de travail dans cette boîte parce que j’avais commencé à revendiquer cette augmentation de salaire. Ils avaient utilisé un motif bizarre en disant que ma moto de service avait pris feu pendant que je travaillais. Je me suis défendu en leur disant que moi, j’ai failli mourir de cet accident de travail qui est survenu pendant les heures de service et que je n’ai pas violé l’itinéraire de service puisque c’était devant la pompe à essence de la PHP. C’est ainsi que la PHP m’a repris au travail 6 mois après.

Est-ce donc à dire que vous avez été mis à pied ?

Nous sommes en 1998. Ils m’avaient licencié pendant 6 mois sans une demande d’explication, ni mise à pied. Après cela, je n’avais plus jamais eu de sanction jusqu’au licenciement abusif et grossier que la PHP m’a infligé le 3 juillet 2014.

Etes-vous le seul à avoir subi une telle injustice, est-ce une pratique courante à la PHP ?

C’est une pratique courante à la PHP depuis des années. C’est pour cela que la société veut en découdre avec moi pour montrer l’exemple aux autres employés qui seraient tenté de revendiquer quoi que ce soit au sein de cette entreprise. Quiconque ose sera écrasé comme M. Fouda. Voyez-vous, lorsque la PHP décide de racheter les actions de la SBM (Société de bananeraie de la Mbomè, ndlr) et de la SPNP (Société des plantations de Njombe-Penja), elle  devait payer tous les employés de ces deux entités avant de les réengager. Mon cas est plus grave parce qu’en faisant cette tricherie, ils avaient annulé verbalement l’appellation de ma décision de recrutement à la PHP, cela veut dire qu’au départ, j’étais chef de production à la SBM qui me donne droit à la catégorie 10 ou 11. Mais elle m’a mis en 7 G. Lorsqu’ils m’envoient à la PHP sans décision, ils ont mis « contremaître » sur mon bulletin de paye. Et même les contremaîtres ont droit à la 8e catégorie. C’est pourquoi la commission paritaire à la délégation départementale du travail du Mungo m’avait reclassé à la 8e G3  qui est l’équivalent de 10C. Ils ont rappelé à la PHP que « même si vous le considérez comme un contremaître, il mérite la 8e G3 et non la 7e G ». Un autre conflit est né du fait que la commission paritaire avait demandé que la PHP me paye un rappel de 5 mois au lieu de 15 années, c’est-à-dire dès 1998 où j’avais commencé le travail.

Quel est l’accueil qui a été réservé à vos revendications par votre ex-employeur ?

A partir de 2013, le Directeur Général, le Directeur des ressources humaines et le Chef du projet poivre, M. Scott, avaient pour souci principal m’enlever au travail pour montrer aux autres que personne n’a le droit de revendiquer quoi que ce soit. Sinon, cela pèsera sur eux par rapport à toutes les malversations cumulées pour titiller les salaires des employés. Si à moi seul, le différentiel de salaire a été calculé par le délégué départemental du Mungo à un montant de 18 694 923 F CFA, combien la PHP a pris aux autres employés depuis sa création ? Le DG de PHP préfère avoir des amis et des relations dans notre pays qui lui permettre de mieux mâter le personnel. J’en veux pour preuve mon cas. La PHP se retrouve avec un faux accord de licenciement de M.le délégué départemental du Travail du Mungo et le refus radical de ce dernier de signer le procès-verbal de non-conciliation qui me permet de porter plainte  à la PHP pour entrer en possession de mes droits légaux liés à ce licenciement abusif. Tout cela se passe sous l’œil passif du ministre du Travail qui est chargé de la sécurité sociale au Cameroun. Je suis à 2 ans sans ce procès-verbal alors que je suis censé l’avoir en moins de 2 mois. Je fais un triste constat qui est que l’administration du travail utilise une brimade sociale au lieu de la sécurité sociale. Elle va jusqu’à bloquer les procédures judiciaires en refusant de me signer ce procès-verbal sans oublier que cette brimade me fait perdre 200 000 F Cfa sur ma pension vieillesse.

PHP photos 2

Comment expliquez-vous cette réticence du délégué départemental du Mungo s’agissant du procès-verbal de non-conciliation alors que c’est lui-même qui avait calculé le différentiel de votre salaire à 18 694 923 F CFA ?

Lorsque le délégué avait fait ces calculs, il n’était pas encore ami de la PHP puisque s’il était leur ami, il n’aurait jamais fait ce calcul, la preuve, malgré le fait qu’il savait que la PHP ne m’a pas payé les différentiel de salaire, il a pris sur lui de leur donner l’accord de licenciement d’un délégué du personnel pour « perte de confiance ». Il a confirmé cela en refusant de me signer le procès-verbal de non-conciliation pou ce licenciement abusif alors que c’est mon droit absolu.

 

ce sont les gens qui sont payés avec l’argent du contribuable camerounais pour gérer le ministère du Travail et de la Sécurité sociale qui deviennent les amis de certains investisseurs pour écraser les employés qui comptent sur leur sécurité sociale. J’en suis une victime, j’attends un simple procès-verbal de non-conciliation depuis plus de deux ans. L’émergence 2035 c’est pour le bien de tous les Camerounais et non de tuer une catégorie de Camerounais par ce dysfonctionnement horrible pour que seules les familles de ceux-là bénéficient de cette émergence en 2035. Cette manière de fonctionner risquerait de multiplier les agresseurs,  les voleurs, les tueurs, sans compter les poches de tensions pour toutes ces victimes qui seront là pour voir comment ceux-là qui les ont écrasé se mettent à jouir seuls des fruits de l’émergence de 2035. C’est de cela qu’il est question. Je prie ceux-là de faire des analyses objectives sur ce sujet très important qui peut mettre en cause les bons résultats que nous attendons de cette émergence. Il y va de notre intérêt comme de celui du Cameroun tout entier. Je ne saurai terminer sans prier le chef de l’Etat camerounais, Son Excellence Paul Biya, de m’aider à bénéficier des nouveaux calculs de ma pension vieillesse sur la base de 750 000/trimestre selon les nouvelles augmentations étant donné que c’est l’administration du travail qui est à l’origine de mon licenciement abusif.

Jusqu’où comptez-vous mener votre combat pour faire entendre votre voix alors que vous semblez lâché par votre ex-employeur, les autorités camerounaises et les organismes internationaux que vous avez saisi ?

J’ai raison de revendiquer mes droits jusqu’à la dernière énergie. D’abord, j’ai droit à un procès-verbal de non-conciliation qui me permet d’engager des poursuites judiciaires qui s’imposent au Cameroun ou à l’extérieur du pays. J’ai aussi droit à une pension-vieillesse normale calculée sur la base des 750 000 / trimestre qui me donne droit à 300 000 f CFA/mois parce que l’administration du travail n’a aucune raison de donner l’accord à la PHP pour licencier un délégué du personnel comme moi pour perte de confiance pendant qu’il réclame ses différentiels de salaire. J’’ai été très déçu d’entendre de la bouche du journaliste d’une télévision privée très respectée, lors de la conférence économique internationale de Yaoundé, que « lorsque les Camerounais portent des photos sur le net, c’est pour ternir l’image du Cameroun ou décourager les investisseurs à venir au Cameroun ». C’est l’occasion pour moi de déclarer que ce sont les gens qui sont payés avec l’argent du contribuable camerounais pour gérer le ministère du Travail et de la Sécurité sociale qui deviennent les amis de certains investisseurs pour écraser les employés qui comptent sur leur sécurité sociale. J’en suis une victime, j’attends un simple procès-verbal de non-conciliation depuis plus de deux ans. L’émergence 2035 c’est pour le bien de tous les Camerounais et non de tuer une catégorie de Camerounais par ce dysfonctionnement horrible pour que seules les familles de ceux-là bénéficient de cette émergence en 2035. Cette manière de fonctionner risquerait de multiplier les agresseurs,  les voleurs, les tueurs, sans compter les poches de tensions pour toutes ces victimes qui seront là pour voir comment ceux-là qui les ont écrasé se mettent à jouir seuls des fruits de l’émergence de 2035. C’est de cela qu’il est question. Je prie ceux-là de faire des analyses objectives sur ce sujet très important qui peut mettre en cause les bons résultats que nous attendons de cette émergence. Il y va de notre intérêt comme de celui du Cameroun tout entier. Je ne saurai terminer sans prier le chef de l’Etat camerounais, Son Excellence Paul Biya, de m’aider à bénéficier des nouveaux calculs de ma pension vieillesse sur la base de 750 000/trimestre selon les nouvelles augmentations étant donné que c’est l’administration du travail qui est à l’origine de mon licenciement abusif.

Propos recueillis par la Rédaction

Louis MBANGA
par Louis MBANGA mai 24, 2016 20:30