Cameroun : Lutte contre Boko Haram : Amnesty International accable l’armée nationale

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 16, 2015 18:32

Cameroun : Lutte contre Boko Haram : Amnesty International accable l’armée nationale

Selon un rapport présenté à la presse ce mercredi à Yaoundé par l’Ong internationale, les forces de défense et de sécurité ont commis de nombreuses violations des droits humains en luttant contre Boko Haram. Le rapport n’épargne pas la secte islamiste.

« Cameroun. Les droits humains en ligne de mire. Lutte contre Boko Haram et ses conséquences ». C’est le titre du rapport d’Amnesty International sur la lutte contre l’insécurité dans l’Extrême-Nord du Cameroun. Le document a été présenté ce mercredi 16 septembre 2015 à l’hôtel La Falaise de Yaoundé par le représentant Afrique de l’Ouest et Afrique centrale d’Amnesty International, Alioune Tine.
Dans ce rapport de 80 pages illustré par des images satellites et des photos témoignant de l’ampleur de cette guerre que mène le Cameroun, Amnesty International indique que : « les atteintes aux droits humains commises par les forces de sécurité semblent suivre, dans leur fréquence et leur ampleur, les attaques perpétrées par Boko Haram ». Et l’Ong d’égrener comme péchés de l’armée nationale : « 200 personnes arrêtées », « au moins 25 morts en détention », « au moins 130 disparitions forcées ». Le rapport parle également d’homicides illégaux, de pillage et de destruction de biens. Par ailleurs, selon Amnesty, la loi anti-terroriste adoptée le 4 décembre 2014 par l’Assemblée nationale est liberticide parce qu’elle « enfreint de nombreux droits et libertés fondamentaux ».

???????????????????????????????
Mutisme des autorités camerounaises
Boko Haram n’est pas épargné non plus. La secte islamiste est accusée par Amnesty International d’exécutions de civils, de destructions de biens immobiliers civils (maisons, boutiques, etc…), attaque contre l’armée camerounaise, pillage et destruction des biens, etc. D’après le rapport, au moins 380 civils et des dizaines de membres des forces de sécurité ont été tués par Boko Haram depuis janvier 2014 et des centaines de personnes été enlevé par la secte islamiste.
Aussi, le rapport recommande t-il aux autorités camerounaises de mener cette guerre contre Boko Haram dans le respect des droits humains et du droit international humanitaire. Amnesty International appelle également Boko Haram au respect des lois de la guerre.

???????????????????????????????

le rapport

Pour parvenir à ce rapport, Amnesty International dit avoir effectué 3 missions à l’Extrême-Nord du Cameroun en février, mars et mai 2015. 60 entretiens téléphoniques ont été menés avec des défenseurs des droits humains et des autorités, des témoignages des témoins et victimes ont également été collectés, des documents juridiques et articles de presse consultés. D’après l’Ong, les autorités camerounaises, sollicitées pour des commentaires au sujet de ces observations, sont restées muettes jusqu’à ce jour.
hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 16, 2015 18:32