Cameroun: Lutte contre la corruption: La Conac et l’Armp désormais main dans la main

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juillet 16, 2015 14:47

Cameroun: Lutte contre la corruption: La Conac et l’Armp désormais main dans la main

Les deux institutions qui ont en commun d’assurer la transparence dans la gestion de la chose publique ont signé un partenariat ce mercredi 15 juillet à Yaoundé.

 

La Commission nationale anti-corruption (Conac) et l’Agence de régulation des marchés publics (Armp) sont désormais partenaires dans le cadre de la lutte contre ce cancer social. Les deux institutions ont signé hier au Palais des congrès de Yaoundé, la convention de collaboration y afférent. L’objectif de ce partenariat, «est de renforcer la lutte contre la corruption dans le secteur des marchés publics qui est consubstantielle aux missions de l’Armp », éclaire le directeur général de cette Agence, Joseph Ngo. Pour ce dernier, la signature de cette convention de collaboration procède également « du souci d’associer la Conac au processus de réforme du secteur des marchés publics ».

L’on apprendra par ailleurs de l’allocution de circonstance de Joseph Ngo, que l’Armp entend « contribuer de façon documentée » au succès cette convention de collaboration. En clair, l’Agence mettra à la disposition de la Conac un certain nombre d’éléments. Il s’agit entre autres, des dossiers d’appels d’offres (Dao), des offres des soumissionnaires, et le rapport d’audit annuel des marchés publics ( Raamp). En somme, une mine d’informations et surtout, de potentielles lumières qui devraient permettre à la Conac de mieux s’orienter dans les dédales des marchés publics.

palais+++

Dans la foulée du premier acte majeur de cette cérémonie, est intervenue la signature du protocole d’accord de coopération entre la Conac et la Business coalition against corruption (Bcac). Selon le président de cette organisation, Ralph Mani, l’objectif recherché à terme est de « rendre notre pays davantage crédible aux yeux de nos partenaires  étrangers ». Ralph Mani s’est aussi réjouit de l’avènement de cette coopération qui va permettre « d’améliorer le climat des affaires au Cameroun ». C’est quasiment avec le même enthousiasme que le président de la Conac a salué la signature avec l’Armp et la Bcac de ces conventions de collaboration et de coopération. A en croire Dieudonné Massi Gams, ces actes constituent « une importante avancée dans la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la corruption. Ils sont aussi la traduction de la démarche inclusive adoptée par la Conac dans la croisade contre ce fléau social », a-t-il martelé.

Source: Mutations

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juillet 16, 2015 14:47