Accueil»Dernières Infos»Cameroun : Nécrologie : Décès de l’épouse du détenu politique Marafa H.Yaya

Cameroun : Nécrologie : Décès de l’épouse du détenu politique Marafa H.Yaya

0
Partages
Pinterest Google+

Jeannette Marafa a rendu l’âme ce jeudi 24 août 2017 en France des suites d’une longue maladie. L’épouse de l’ancien ministre de l’Intérieur, Marafa Hamidou Yaya, se battait pour la libération de son mari incarcéré au Cameroun pour malversations financières.

C’est un véritable coup dur pour Marafa Hamidou Yaya. Son épouse, Jeanette Marafa a rendu l’âme ce jeudi 24 août en fin de soirée des suite d’une longue maladie à la clinique Boulogne Billancourt à Paris en France, a appris hurinews.com d’un de ses proches

Partie du Cameroun quelques jours avant l’arrestation de son époux le 16 avril 2012, Jeannette Marafa vivait depuis lors en France. A travers des interviews dans les médias et des campagnes de sensibilisation, elle a longtemps milité pour la libération de son époux. En juillet 2012, son véhicule a fait l’objet d’acte de sabotage par des inconnus.

Jeannette-Marafa-890x395
Jeannette Marafa

Reconnu comme prisonnier politique par le Département d’Etat américain et l’ONG française Comité de libération des prisonniers politiques (CL2P), Marafa Hamidou Yaya a été condamné à 20 ans de prison ferme par la Cour suprême le 17 mai 2016 après avoir écopé de 25 ans en instance en septembre 2012 pour « complicité intellectuelle » de détournement de fonds publics dans le cadre de l’affaire de l’achat d’un avion présidentiel.

Mais pour l’ancien secrétaire général à la présidence, il n’en est rien et est victime de ses ambitions présidentielles. Marafa Hamidou Yaya est détenu dans un camp militaire à Yaoundé (le SED) dans un état de santé précaire. Il a plusieurs fois fait l’objet hospitalisations pour des affections dues à de mauvaises conditions de détention.

hurinews.com

Commentaires

commentaires

Article précédent

Cameroun : Maximilienne Ngo Mbe : « Un Etat ne peut prendre la place des terroristes »

Article suivant

Cameroun : Vie des ONG : Equal Access, ambassadeur de paix sans frontières