Cameroun: Opération anti-corruption: 2e procès contre l’homme d’affaire Yves Michel Fotso

Louis MBANGA
par Louis MBANGA novembre 6, 2014 16:24 Mise à jour

Cameroun: Opération anti-corruption: 2e procès contre l’homme d’affaire Yves Michel Fotso

Yves Michel Fotso

Yves Michel Fotso

Après sa condamnation à 25 ans de prison en septembre 2012 dans le cadre de l’affaire de l’avion présidentiel, un nouveau procès contre l’ancien patron de la défunte Cameroon Airlines s’est ouvert ce jeudi 6 novembre au Tribunal criminel spécial. La juridiction veut voir plus clair sur le détournement de plus de 18 milliards de F Cfa dans la vente de l’épave d’un aéronef suite à un crash survenu en 2000.

Assis dans le box des accusés, vêtu d’un costume sombre, paire de lunettes transparentes sur un visage blême, la silhouette amaigrie, Yves Michel Fotso, 54 ans le 10 novembre prochain, renoue avec l’ambiance d’un palais de Justice, ce 6 novembre 2014. Celà fait plus de deux ans qu’est intervenue sa condamnation à 25 ans de prison  pour « détournements de deniers publics » par le Tribunal de grande instance de Yaoundé dans le cadre de l’achat d’un avion pour le chef de l’Etat. L’homme d’affaire avait pour co-accusé, le prisonnier politique Marafa Hamidou Yaya. Cette fois-ci, c’est face au Tribunal criminel spécial du Cameroun, qui connait des affaire de détournement de 50 millions de F Cfa et plus, qu’il devra se défendre: « non-coupables », a t-il plaidé ce jeudi.

Yves Michel Fotso et son épouse Cécile, le jour de leur mariage

Yves Michel Fotso et son épouse Cécile, le jour de leur mariage

6 témoins pour accabler Fotso

L’ ancien directeur général de la défunte compagnie aérienne Cameroon Airlines (Camair)  entre juin 2000 et novembre 2003  devra se défendre face à l’accusation du détournement de plus de 18 milliards F Cfa portée contre lui par la liquidation Camair. Il est reproché au fils du multimilliardaire de Bandjoun (ouest), Fotso Victor, d’avoir distrait ces fonds dans la vente de la carcasse d’un avion de la Camair suite à un crash survenu en fin d’année 2000.

Au cours de ce procès, Yves Michel Fotso n’aura pas de témoin. Ses accusateurs par contre en ont prévus 6 pour l’accabler, dont l’une de ses co-accusés dans l’affaire du Bbj-2, Julienne Nkounda, ancienne employée de banque. Rendez-vous le 9 décembre prochain pour l’ouverture des débats. C’est en décembre 2010 qu’Yves Michel Fotso a été interpellé à son domicile à Douala par la police puis mis sous les verrous à la prison centrale de Kondengui. En juin 2012, il a été transféré manu militari dans une cellule au secrétariat d’Etat à la défense (bureaux du patron de la gendarmerie nationale) de Yaoundé.

La rédaction

Louis MBANGA
par Louis MBANGA novembre 6, 2014 16:24 Mise à jour