Cameroun: Opération anti-corruption: Nouveau report du procès du prisonnier politique Atangana Mebara

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 29, 2014 13:50 Mise à jour

Cameroun: Opération anti-corruption: Nouveau report du procès du prisonnier politique  Atangana Mebara

Atangana Mebara en compagnie de sa mère

Prévu pour se poursuivre ce lundi 29 décembre et après plusieurs autres reports, le procès a à nouveau été renvoyé au 12 janvier 2015 pour composition irrégulière du collège des juges.

Le procès de l’ancien secrétaire général à la présidence (août 2002- septembre 2006) s’enlise t-il? L’audience de ce lundi 29 décembre 2014 au tribunal criminel spécial  de Yaoundé n’a duré que le temps pour le président du collège des juges de faire constater à l’assistance l’absence d’un des 3 membres qui compose ledit collège: « les récents mouvements au sein de  la magistrature y sont pour beaucoup, en attendant une ordonnance fixant les nouveaux membres de la collégialité, nous allons renvoyer l’affaire au 12 janvier prochain » a déclaré le président du collège.

L’affaire Jean Marie Atangana Mebara n’en est pas à son premier report. L’absence des témoins de l’accusé, son état de santé sont entre autres les raisons qui ont justifiés les précédents reports. Le procès est suspendu à la déposition des témoins de M.Mebara qui sont pour la plupart des hauts cadres de la société américaine Boieng.

le ministre Atangana Mebara saluant l'ex-secrétaire général de l'ONU, Koffi Annan

le ministre Atangana Mebara saluant l’ex-secrétaire général de l’ONU, Koffi Annan

L’Ua pour la libération de Mebara

Jean Marie Atangana Mebara et son co-accusé, l’ancien ambassadeur du Cameroun aux Usa, Jérôme Mendouga, décédé le mois dernier, sont accusés d’avoir en 2003 détourné la somme de 5 millions de dollars (environ 3 milliards de F Cfa). Cet argent était destiné à compléter l’acompte débloqué par la Société camerounaise des hydrocarbures pour l’acquisition d’un avion présidentiel. Une accusation battue en brèche par l’un des témoins de la partie civile

En mai dernier, la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples de l’Union africaine a sommé l’Etat du Cameroun de mettre M.Mebara en liberté ou de le juger « sur sur des charges précises et justifiables » et de lui verser 800 millions de F Cfa en guise de dédommagement pour  4 années de détention abusive (écroué à la prison de Kondengui en aout 2008, il n’a été jugé qu’en mai 2012).  Le 12 juin dernier, il a été fait prisonnier politique par le Comité de libération des prisonniers politiques au Cameroun (Cl2p), mouvement lancé à Paris en France le 3 mai dernier et qui milite pour la libération des prisonniers d’opinion camerounais.

M.Atangana Mebara en est à son 3e procès pour « détournements de deniers publics ». A l’issue des deux premiers, il a été condamné à 15 ans de prison en appel en octobre 2012 (après avoir été acquitté en jugement 6 mois plus tôt) puis à 20 ans un an plus tard. La première condamnation pourrait être annulée en janvier prochain par la Cour suprême.

Michel Biem Tong

 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 29, 2014 13:50 Mise à jour