Cameroun : Répression des événements du 1er octobre : Inacceptable, selon les Etats-Unis

Louis MBANGA
par Louis MBANGA octobre 5, 2017 05:27 Mise à jour

Cameroun : Répression des événements du 1er octobre : Inacceptable, selon les Etats-Unis

Grandes Lignes

  • Dans un communiqué rendu public ce mercredi 4 octobre 2017, le département d’Etat américain condamne la répression par l’armée camerounaise des manifestations relatives à la proclamation de l’indépendance symbolique du Southern Cameroun le 1er octobre dernier.

Articles Similaires

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 4 octobre 2017, le département d’Etat américain condamne la répression par l’armée camerounaise des manifestations relatives à la proclamation de l’indépendance symbolique du Southern Cameroun le 1er octobre dernier.

USA« Le recours à la force par le gouvernement camerounais pour restreindre la liberté d’expression et les rassemblements pacifiques, et la violence des manifestants, sont inacceptables », s’indigne les Etats-Unis à travers son département d’Etat (ministère des Affaires Etrangères).

Dans un communiqué publié ce mercredi 4 octobre 2017, le pays de l’Uncle Sam se dit « profondément préoccupé par la violence et la perte des vies humaines dans les manifestations qui ont eu lieu dans les régions du Cameroun au nord-ouest et au sud-ouest depuis le 1er octobre ».

Dialogue

Par voie de conséquence, le département d’Etat américain appelle le gouvernement au respect des droits de l’homme notamment la liberté d’expression et l’accès à Internet, restreint dans les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les Etats Unis appellent à la retenue des deux parties et à un dialogue pour une solution pacifique à la crise.

Crise-anglophone-Cameroun-604x264D’après le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (Redhac), au moins 100 personnes sont tombées sous les balles des forces de l’ordre et de défense. Bien avant, c’est Amnesty International a tablé sur au moins 17 morts. Des chiffres contestés par le gouvernement qui parle de 10 morts.

La minorité anglophone au Cameroun revendique depuis octobre 2016  le retour au fédéralisme ou la sécession. Elle dénonce leur marginalisation par le gouvernement majoritairement francophone.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA octobre 5, 2017 05:27 Mise à jour
Laisser un commentaire

Sans Commentaires

Pas encore de Commentaires!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Seulement les personnes enregistrées qui peuvent laisser un commentaire.