Cameroun: Sanction: Le Conseil national de la communication suspend organes de presse et journalistes

Louis MBANGA
par Louis MBANGA février 26, 2015 09:58 Mise à jour

Cameroun: Sanction: Le Conseil national de la communication suspend organes de presse et journalistes

kiosque+++L’organe chargé de la régulation des médias au Cameroun vient d’émettre des sanctions contre des journaux, des radios reconnus coupables d’atteinte à la déontologie du métier de journaliste.

Le Conseil national de la communication, organe créé en 1991, vient une fois encore de sévir. Des organes de presse écrites et des journalistes ont essuyé ses foudres.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 25 février 2015, le Cnc suspend à vie le journal La Dépêche du Cameroun. L’instance décide également de la suspension pour 6 mois du journal La Nouvelle et pour 1 mois les journaux Le Soir et le Courrier.

Des journalistes ont également été sanctionnés. Il s’agit de l’animateur radio Martinez Zogo. Le présentateur de  l’émission « Embouteillage » sur Amplitude Fm a écopé d’une suspension d’un mois.

Tous ces organes de presse et journaliste sont accusés d’atteintes à l’éthique et à la déontologie de l’exercice de la profession de journaliste.

Le Conseil a également débouté le secrétaire permanent du Conseil national de la sécurité, Paul Atanga Nji, dans sa plainte contre l’hebdomadaire L’Oeil du Sahel. Depuis le 23 janvier 2012, le Cnc est passé d’un organe consultatif à un organe de sanctions.

La rédaction

Louis MBANGA
par Louis MBANGA février 26, 2015 09:58 Mise à jour