Cameroun : Scandale : Paul Biya ordonne l’arrestation de son ancien ministre des Finances réfugié aux Etats-Unis

Louis MBANGA
par Louis MBANGA mars 29, 2017 08:09

Cameroun : Scandale : Paul Biya ordonne l’arrestation de son ancien ministre des Finances réfugié aux Etats-Unis

Grandes Lignes

  • Le mandat d’arrêt lancé contre Essimi Menye, ancien ministre camerounais des Finances établi aux Etats-Unis depuis décembre 2015, précise qu’il doit être exécuté sur ordres du président de la République. Un gros scandale qui vient démontrer une fois de plus que les poursuites judiciaires dans le cadre de la lutte contre la corruption au Cameroun sont à caractère politique.

Articles Similaires

Le mandat d’arrêt lancé contre Essimi Menye, ancien ministre camerounais des Finances établi aux Etats-Unis depuis décembre 2015, précise qu’il doit être exécuté sur ordres du président de la République. Un gros scandale qui vient démontrer une fois de plus que les poursuites judiciaires dans le cadre de la lutte contre la corruption au Cameroun sont à caractère politique.

Mandat d’arrêt contre Essimi Menye. Normal dans un pays où tous les citoyens sont égaux devant la loi. Y compris des anciens ministres. Wo’ominko Blaise, juge d’instruction près le Tribunal criminel spécial (Tcs) a lancé le 17 mars dernier un mandat d’arrêt contre l’ancien ministre des Finances, Essimi Menye. Ce dernier est accusé de malversations financières.

Sauf qu’au bas du document (voir fac similé), le juge semble avoir abandonné ses pouvoirs d’en veiller à l’exécution au président de la République : « …le président de la République mande et ordonne à tous les huissiers de justice sur ce requis, de mettre ledit mandat d’arrêt à exécution, aux procureurs généraux et aux procureurs de la République d’y tenir la main, à tous les commandants et officiers de la force publique de prêter main forte lorsqu’ils en seront légalement requis ».

Essimi Menye

Essimi Menye

Pourtant, la constitution du Cameroun du 18 janvier 1996 modifiée le 14 avril 2008 consacre le principe de la séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le judiciaire. Elle fait du président de la République le garant de l’indépendance de la justice. La loi du 27 juillet 2005 portant Code de procédure pénale donne les pouvoirs exclusifs au juge d’instruction de lancer un mandat d’arrêt et de le faire exécuter.

Evacuation sanitaire

Il est désormais clair que Paul Biya a la mainmise sur les poursuites judiciaires contre Essimi Menye. Par voie de conséquence, non seulement cette procédure judiciaire exhale un parfum de règlements de comptes politiques mais vient confirmer le caractère éminemment politique de la lutte contre les atteintes à la fortune publique baptisée « Opération Epervier » au Cameroun.

mandat d'arrêt Essimi Menye

Le mandat d’arrêt du Tribunal criminel spécial

Ministre des Finances du 7 septembre 2007 au 9 décembre 2011, puis ministre de l’Agriculture de cette dernière date au 2 décembre 2015, Essimi Menye est accusé du détournement de la somme de 1 756 570 380 F CFA. Il est reproché à l’ancien ministre d’avoir ordonné le paiement de ce montant au cabinet Challenger Corporation. Parti du Cameroun pour les Etats-Unis le 1er décembre 2015 à la faveur d’une évacuation sanitaire, il y séjourne jusqu’à ce jour.

Michel Biem Tong

Louis MBANGA
par Louis MBANGA mars 29, 2017 08:09

Abonnez-vous à notre newsletter