Cameroun : Scandale : Un bébé disparait au CHU de Yaoundé

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 21, 2017 13:32

Cameroun : Scandale : Un bébé disparait au CHU de Yaoundé

Grandes Lignes

  • Né prématuré fin juin dernier, le nourrisson a trouvé la mort 4 jours plus tard et placé à la morgue à l’insu de ses géniteurs. Ces derniers exigent le corps de leur enfant pour faire le deuil mais le Centre hospitalier universitaire leur présente un autre qu’ils ne reconnaissent pas.

Articles Similaires

Né prématuré fin juin dernier, le nourrisson a trouvé la mort 4 jours plus tard et placé à la morgue à l’insu de ses géniteurs. Ces derniers exigent le corps de leur enfant pour faire le deuil mais le Centre hospitalier universitaire leur présente un autre qu’ils ne reconnaissent pas.

Après l’affaire Vanessa Tchatchou, voilà une autre de disparition de bébé qui refait surface. Cette fois, c’est celui né d’un maçon et d’une couturière vivant à Yaoundé qui disparait du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yaoundé. Né le 23 juin dernier dans un centre de santé de Nkolbisson (7e arrondissement de Yaoundé), le nourrisson est introuvable depuis le 27 juin dernier après avoir été placé dans une couveuse au CHU.

chu

Une vue du CHU de Yaoundé

Alors que le couple Alima ayant mis au monde cet enfant se trouve dans la cour du CHU, ils sont informés par une infirmière que le bébé a rendu l’âme et qu’il a été admis à la morgue. Ce, en l’abscence d’au moins un membre de la famille, d’après le père du bébé, Emmanuel Alima, interviewé par Radio Siantou, une chaîne de radio privée basée à Yaoundé.

Après avoir entrepris plusieurs démarches auprès de l’hôpital pour entrer en possession du corps, après avoir saisi la police puis des organisations telles que la Ligue nationale de défense des droits des personnes défavorisées (Linapdef), le CHU a remis ce 20 septembre 2017 à la famille, en présence de la police, un corps que cette dernière dit ne pas reconnaître. Le président de la Linapdef, Mbock Matip Emmanuel, craint que le bébé ait été soit volé soit vendu aux trafiquants d’organes humains. Nous y reviendrons.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 21, 2017 13:32