Cameroun : Selon le CL2P : Yves Michel Fotso, prisonnier politique

Louis MBANGA
par Louis MBANGA février 29, 2016 02:12

Cameroun : Selon le CL2P : Yves Michel Fotso, prisonnier politique

L’homme d’affaires et ancien patron de la défunte compagnie aérienne Cameroon Airlines fait partie depuis quelques semaines des prisonniers politiques défendus par le Comité de libération des prisonniers politiques au Cameroun.

Yves Michel Fotso pourra désormais compter sur le soutien du Comité de libération des prisonniers politiques au Cameroun (CL2P). L’homme d’affaires et ancien directeur général de la défunte compagnie aérienne Cameroon Airlines (Camair) a intégré depuis le 9 février dernier, le fichier des prisonniers politiques camerounais défendus par l’Ong française.

Le cas d’Yves Michel Fotso, interpellé puis écroué le 1er décembre 2010, répond à 2 des 5 critères d’éligibilité au statut de prisonnier politique fixés par le CL2P. A savoir les critères 3 :« Le justiciable fait face à une multiplication de procédures, dans une sorte de procès à tiroirs dont le seul but est de le maintenir en détention sans motif valable » et le critère 4 : « La détention dans une prison spéciale, autre que celle de droit commun ».

Yves-Michel-Fotso

L’homme d’affaires, Yves Michel Fotso

 

Amitié

S’agissant du critère 3, Yves Michel Fotso est en ce moment, et seul, au centre de deux procès au Tribunal criminel spécial à Yaoundé. L’un pour le détournement de près de 20 milliards de F CFA et l’autre pour des malversations financières de l’ordre d’environ 70 milliards de F CFA. Les faits remontent à la période au cours de laquelle il fut directeur général de la Camair (juin 2000 à novembre 2003). Pour ce qui est du critère 4, Yves Michel Fotso est incarcéré à la prison de haute sécurité du secrétariat d’Etat à la défense à Yaoundé, un camp militaire. Il y a été transféré manu militari le 26 juin 2012 de la prison centrale de Yaoundé-Kondengui.

L’ancien patron de la Camair purge une peine de 25 ans de prison depuis le 22 septembre 2012 pour détournements de fonds dans le cadre de l’affaire de l’avion présidentiel. Dans cette affaire, il a été l’un des co-accusés de Marafa Hamidou Yaya, lui aussi reconnu comme prisonnier politique par la communauté internationale. Des indiscrétions font d’ailleurs état de ce qu’Yves Michel Fotso paye pour son amitié avec Marafa.

hurinews.com

yves_michel_fotso.jpg 2

Yves Michel Fotso à la sortie d’une audience au tribunal de grande instance de Yaoundé le 16 juillet 2012

 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA février 29, 2016 02:12