Cameroun: Spécial 8 mars: Des ouvrières du secteur agro-industriel en séminaire sur le droit du travailleur

Louis MBANGA
par Louis MBANGA mars 8, 2015 14:19 Mise à jour

Cameroun: Spécial 8 mars: Des ouvrières du secteur agro-industriel en séminaire sur le droit du travailleur

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une inspectrice de Travail sensibilise sur les droits et devoirs des travailleurs

Organisé par le Centre pour l’environnement et le développement (Ced), ce séminaire a eu lieu samedi 7 mars, veille de la célébration de la journée internationale de la femme. Il était question pour les travailleuses de ce secteur de partager les difficultés auxquelles elles font face au quotidien.

Annette Mebenga (c’est un nom d’emprunt) travaille depuis de longues années dans une société de la place qui produit de l’huile de palme. Son quotidien, comme celui de nombreuses de ses congénères, est à mille lieux d’être un long fleuve tranquille : absence de congé, suppression des primes et avantages lors de congés de maternité, absences de matériel de travail, non prise en compte du statut matrimonial, etc. : « la femme ouvrière souffre », raconte la jeune dame.

Les ouvrières de cette grande société agro-industrielle ont saisi l’occasion du séminaire organisé par le Centre pour l’environnement et le développement (Ced) ce samedi 7 mars 2015 au quartier Etoa Meki à Yaoundé pour partager leur souffrance avec les autres participants du séminaire.

Révision du Code du travail

Dans son exposé, Michel Ndongmo, membre de l’Union des syndicats libres du Cameroun (Uslc), a souligné la faible propension pour les travailleuses à se syndiquer, du fait des pesanteurs socioculturelles : poids des traditions, rôle de mère et d’épouse, etc. Aussi a-t-il rappelé aux travailleuses d’aller au contact des délégués du personnel pour être encouragées à la chose syndicale. M.Ndongo leur a également rappelé les avantages du syndicalisme.

Une représentante de l’inspection du Travail a indiqué aux ouvrières les voies de recours en cas de piétinement de leurs droits ainsi que leur droits et devoirs en tant que travailleuses. Plusieurs recommandations ont été faites á l’issue de ce séminaire, parmi lesquelles la révision du Code du travail qui semble faire la part trop belle à l’employeur.

La rédaction

Louis MBANGA
par Louis MBANGA mars 8, 2015 14:19 Mise à jour