Cameroun: Un an après: Des confrères jugent votre site d’information

Louis MBANGA
par Louis MBANGA octobre 20, 2015 15:00 Mise à jour

Cameroun: Un an après: Des confrères jugent votre site d’information

20 octobre 2014-20 octobre 2015. Celà fait déjà un an que le cyberjournal d’actualité des droits de l’homme au Cameroun et en Afrique, hurinews.com, a intégré le paysage de la presse en ligne au Cameroun. Puisqu’on ne peut pas se placer à la fenêtre et se regarder passer, votre journal en ligne a tendu son micro aux journalistes camerounais, histoire pour lui de se soumettre au tribunal des pairs, un an après.

 

Carole Prudence Tientcheu, journaliste Radio Tiémeni Siantou

Je suis fascinée par le travail abattu par l équipe de Hurinews.com. je pense qu ‘une plume qui se consacre à rappeler que les Hommes ont des droits est une chose importante. Que la faim est est un crime que la torture et l ‘ incarceration dans des conditions inhumaines de nombreux citoyens le sont aussi. Bref cet angle de dénonciation mis en exergue par votre journal en ligne est un effort louable qui mérite des encouragements. En plus de l information qui tourne en boucle et qui rappelle l’orientation du journal, qu à la suite on puisse avoir par exemple le fait du jour en droit de l Homme et des actualités en perspectives de manière précise et et concise.
Duke Atangana Etotogo, Directeur de Publication du Magazine Convergences
Un cas d’école, Hurinews.com : un cyberjournal d’informations, d’analyse et d’opinion sur les droits de l’homme au Cameroun et en Afrique. La ligne éditoriale a une dominante sur les affaires de détournement au Cameroun. Hurinews.com veut imiter, pour la toile, le modèle ‘’Kalara’’ référent pour la presse écrite camerounaise. Très peu de journaux camerounais investissent les ‘’affaires’’ avec le même aplomb. En un an, le site a rapidement rencontré des problèmes. Il est, en effet, très difficile de trouver des sujets fédérateurs. Ici, la synthèse plus qu’ailleurs est un non-sens. «Always wrong, never in doubt» Ils ont toujours tort mais ils ne doutent jamais… Il y a beaucoup de vrai dans cette devise burlesque attribuée aux économistes par quelques mauvais esprits anglo-saxons. En effet, avec hurinews.com, les sujets cachent souvent les partis pris idéologiques. L’erreur se mêle souvent à la vérité. Il s’agit à coup sûr un cyberjournal sincère, avec une équipe de qualité, un directeur à l’esprit courageux qui n’hésite pas à braver les conformismes. Quand beaucoup se contentent de dénonciations verbales envers une opération Epervier qui dérape, la publication s’est lancé dans une guerre contre les errements d’une justice à tête chercheuse, avec effort, engagement et désintéressement. Hurinews.com est un intolérable mystère pour les sentiers battus et les tiédeurs d’aujourd’hui, il a le sang-froid de ne rien renier de ce qu’il a été et de ne pas s’excuser en permanence de ce qu’il a l’audace -parce que le déplorable est de devoir considérer qu’il y a en effet un risque- de nommer, de décliner et de pourfendre. Ce qu’on reproche à hurinews.com est la liberté de sa pensée et de son expression. Pensant juste, il dit ce qu’il pense. Rien de plus, mais c’est beaucoup aujourd’hui. A l’heure où les news standardisés sont partout, il serait souhaitable de mettre en valeur les enquêtes et la hiérarchie de l’info. Cette organisation devrait se retrouver particulièrement sur la page d’accueil du site. Le site ne devrait plus être une série de news qui se suivent les unes les autres, mais offrir une substantifique moelle avec une ‘’patte’’ des journalistes de hurinews.com qui soit plus visible qu’elle ne l’est aujourd’hui. Pouvoir réagir de façon rapide sur les news et apporter d’avantage de plus-values qu’aujourd’hui, sous forme d’analyses ou d’interviews, et offrir aussi des billets et des éditos, qui actuellement sont inexistants. Vous avez tous montré, artisans de hurinews.com d’hier et de celui d’aujourd’hui, la même passion du journalisme, le même sens du sacrifice au service de ce métier et de ce cyber journal. C’est un métier de fou. Je le sais bien. C’est un métier prenant, exclusif, qui ne supporte pas l’infidélité. Il est exigeant comme l’amour, et c’est bien parce qu’il a toujours été fait avec amour que hurinews.com est grand.
logo
Jefferson Kami, quotidien Emergences
je pense l’idée est assez originale vu que d’après ce que j’en sais, le promoteur d’Hurinews semble avoir pris effet et cause pour les détenus de l’opération épervier. On le voit à travers les publications quotidiennes et régulières sur eux. Mais je pense l’idée derrière tout cela est de montrer la parodie de justice dans laquelle le Cameroun est embarquée. En cela, sur le fond, c’est une bonne chose. Sauf qu’en ne mettant en avant que les figures de proue, on a comme l’impression qu’il n’y a que elles qui subissent les foudres du Tcs. D’ailleurs, on a aussi comme l’impression que de tous ceux qui sont embastillés, personne n’a jamais pris un seul kopeck. Je pense que le site gagnerait à mettre en avant certains préceptes qui permettraient de lutter contre les détournements de deniers publics en amont; article 66 de la constitution, rattachement des organes tels que le Consupe (Contrôle supérieur de l’Etat, ndlr) et la Conac (Commission nationale anti-corruption, ndlr) au pouvoir judiciaire… Qu’à cela ne tienne, on comprend bien que le site vise non seulement la défense de ces prisonniers, mais surtout, la fin de l’opération épervier; ce avec quoi je suis d’accord.
Jack Djossou, site d’information Alerte Infos
C’est un site internet que je connais depuis seulement 6 semaines, mais pour lequel j’ai une grande estime. On a souvent l’impression qu’il s’est érigé en porte-parole des « éperviables ». Ce qui n’est pas mauvais en soi, mais, à la longue, il va falloir à un moment donné, accepter les décision de justice.
Serges Edzou, Magic Fm
J’aime bien la présentation générale du site. les couleurs. La rubrication et l’animation ds le site. mais fais le de plus en plus connaitre.
Richard Bondol, directeur de publication du journal L’Equation
Le site est dévolu à la défense des droits de l’homme et doit pouvoir faire la part des choses quand il est question de les défendre. Mais seulement, j’ai constaté, depuis que je parcours ce site qu’il est contre toutes les démarches de l’Etat dans sa lutte contre les prévaricateurs de la fortune publique qui son qualifiés par vous des prisonniers politiques. Si défendre les droits de l’homme se focalise à défendre les intérêts des prisonniers ciblés dans les détournements, alors il y a un problème. Faites un tour dans les prisons et faites un constat des prévenus qui sont sans jugement depuis des années… Ils ont besoin de votre appui et de votre soutien pour porter leur revendication. Quant au contenu des articles, la diversification enrichi le site et l’on est parfois buté sur le fait que le style rédactionnel est uniforme. Recruter pour la diversification et la pluralité des styles. Aussi il serait judicieux de pouvoir actualiser le site au jour le jour. La présentation est bien pensée et il serait bien pensé d’introduire une tribune libre pour pouvoir à ceux qui visite le site de s’exprimer. Déjà beaucoup de courage pour avoir osé et bon vent au site et à son promoteur.
Nathan Amougou, journaliste de la chaîne de télé Vision 4
L’ engagement et surtout le courage et la témérite qui incarne cet organe est a louer et même a accompagner en évitant tout de même l instrumentalisation.Sur le plan forme c est un style nouveau que connait aujourd’hui la presse,agressif,cru,la pense profonde est étalée sans état d’ âme ce qui choque ma foi les internaute habitués a la rhétorique classique de flagornerie.
Ericien Pascal, directeur de publication du site d’information yaoundeinfos.com
hurinews.com est un jeune media en ligne qui a pour objectif, à mon sens, d’apporter aux lecteurs des informations sur les droits de l’homme au Cameroun.C’est une initiative salutaire et en même temps louable qu’il faut d’avantage améliorer.Et hurinews devrait aussi éviter d’avoir la coloration d’un site internet qui défend des individus, mais un site qui traite avec objectivité des informations sur les droits de l’homme.
Armand Ougock, du site d’information koaci.com
Je te dirai sans détour qu’un journal ne peut pas prendre pour ligne éditoriale, « tous les prisonniers de l’opération épervier » sont innocents ! C’est impossible qu’on te prenne au sérieux !Nous sommes dans un contexte où les camerounais sont convaincus que les dirigeants sont des corrompus. Soit on est un média populaire, soit on sert des intérêts apparemment, le site sers des intérêts, qu’il a été créé pour défendre les prisonniers politiques. Sur le traitement des autres aspects de l’actualité des droits de l’homme, rien à redire, j’ai souvent été inspiré par hurinews sur certains sujets.Ce site arrive dans un domaine où il n y a pas de médias spécialisé. Il gagnerais donc à marquer ton territoire, mais il fait dans du militantisme.

réactions recueillies par Michel Biem Tong
Louis MBANGA
par Louis MBANGA octobre 20, 2015 15:00 Mise à jour