Cameroun : Université : 50 étudiants formés à l’engagement politique à Ngaoundéré

Louis MBANGA
par Louis MBANGA avril 22, 2017 14:56

Cameroun : Université : 50 étudiants formés à l’engagement politique à Ngaoundéré

Grandes Lignes

  • L’Association de défense des droits des étudiants du Cameroun (Addec) a organisé samedi dernier à l’Université de Ngaoundéré (nord) un atelier en vue de former des étudiants à la mobilisation en politique.

Articles Similaires

L’Association de défense des droits des étudiants du Cameroun (Addec) a organisé samedi dernier à l’Université de Ngaoundéré (nord) un atelier en vue de former des étudiants à la mobilisation en politique.

L’étudiant camerounais et la réappropriation de l’héritage historique national. Les enjeux de la politisation des étudiants. Condition de vie et syndicalisme étudiant au Cameroun. Tels sont entre autres les thèmes développés le 15 avril dernier à Ngaoundéré (nord) au cours d’un atelier organisé par l’Association de défense des droits des étudiants du Cameroun (Addec).

Après Dschang et Douala, c’est autour des étudiants de l’Université de la région château d’eau du Cameroun d’être formés aux revendications politiques, à la défense de leurs droits. Cet atelier intervient dans un contexte où le désenchantement de la population camerounaise pour la chose politique est grandissant.

ADDEC

Désintérêt pour la chose publique

« Avec une population de 25 millions d’habitants pour un corps électoral potentiel de 12 à 13 millions d’électeurs, force est de noter avec regret que les chiffres des inscriptions sur les listes électorales au Cameroun franchissent difficilement la barre des 05 millions d’inscrits pour à peine deux ou trois millions de votants », analyse l’Addec.

Ce désintérêt pour les affaires politiques touche également le milieu estudiantin : « … le niveau d’engagement et de participation des étudiants à la vie politique est loin d’être satisfaisant. Pour beaucoup, cette situation est la conséquence de plusieurs facteurs ; notamment, une paupérisation matérielle inquiétante de cette frange de la population, une peur entretenue et exacerbée par les tenants de l’ordre gouvernant… », ont expliqué les responsables de l’Addec.

ADDEC2

Afd

Il a été question au cours de cet atelier de communications, d’échanges et de contributions directes lors des séances de travaux en groupes. Au sortir de ces travaux, les 50 étudiants qui y ont participé devront entre autre s’intéresser mieux aux programmes et actions des partis politiques, s’adonner au contrôle de l’action gouvernementale, s’engager dans les partis politiques ou organisation de la société civile.

L’atelier a été organisé en partenariat avec l’Agence française de développement (Afd) et l’association Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme.

La rédaction

 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA avril 22, 2017 14:56

Abonnez-vous à notre newsletter