Cameroun : Urbain Olanguena Awono : « Le juge camerounais a pris le parti de la soumission au pouvoir politique »

Louis MBANGA
par Louis MBANGA avril 4, 2017 13:47

Cameroun : Urbain Olanguena Awono : « Le juge camerounais a pris le parti de la soumission au pouvoir politique »

Grandes Lignes

  • L’intégralité de la réaction du détenu politique Urbain Olanguena Awono suite à la confirmation de sa condamnation à 20 ans de prison ferme pour détournement de plus de 80 millions de F CFA. A titre de rappel, l’ancien ministre camerounais de la Santé purge déjà une peine de 10 ans de prison pour malversations financières dans le cadre de la lutte contre le SIDA.

Articles Similaires

L’intégralité de la réaction du détenu politique Urbain Olanguena Awono suite à la confirmation de sa condamnation à 20 ans de prison ferme pour détournement de plus de 80 millions de F CFA. A titre de rappel, l’ancien ministre camerounais de la Santé purge déjà une peine de 10 ans de prison pour malversations financières dans le cadre de la lutte contre le SIDA.

« L’exigence morale de vérité devrait obliger le juge. Malheureusement, le juge camerounais, désormais sans cœur ni empathie, a pris le parti de la soumission totale au pouvoir politique et commet par ses décisions sans fondement juridique des crimes contre des personnalités persécutées par le régime Biya et ce, paradoxalement, « au nom du peuple « .

La décision de rejeter au fond mon pourvoi contre une lourde condamnation illégale et inique de vingt ans, prononcée contre moi par le Tribunal criminel spécial  pour un acte de fraude, avoué et entièrement assumé par son auteur en fuite, signe un niveau ahurissant de déni de vérité et de parodie de  justice atteint par la cour suprême.

Olanguena Awono 2

Urbain Olanguena Awono

le juge camerounais, désormais sans cœur ni empathie, a pris le parti de la soumission totale au pouvoir politique et commet par ses décisions sans fondement juridique des crimes contre des personnalités persécutées par le régime Biya

Cette trajectoire de forfaitures en série n’honore pas la justice camerounaise dont la Haute Juridiction qui doit incarner le pouvoir judiciaire ne semble plus en être digne en sa fameuse section spécialisée.

Il est évident que cette situation aussi choquante que honteuse est porteuse de danger pour notre vivre ensemble et donc notre avenir, car lorsque la justice et les droits fondamentaux du citoyen ne sont plus garantis, alors tout devient possible dans le pays en échec de ses devoirs ».

 04 Avril 2017
  Urbain Olanguena Awono
  Ex – MINISTRE de la Santé publique
  Prisonnier politique.

 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA avril 4, 2017 13:47