Cameroun:Apolitisme: Comment l’Etat piège les organisations de la société civile

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 11, 2015 09:53

Cameroun:Apolitisme: Comment l’Etat piège les organisations de la société civile

La Grande Palabre vient de mettre sur le marché un ouvrage qui éclaire l’opinion sur les manœuvres dolosives des tenanciers du pouvoir politique au Cameroun.

Qui fait la Politique, qui ne la fait pas? Les organisations de la société civiles sont-elles réellement apolitique? Tout fait Politique est-il forcément politicien? Ce sont là quelques interrogation qui structurent l’ouvrage des éditions Samory, un produit de la plate forme de réflexion de la société civile dénommé La Grande Palabre. « Société civile et engagement politique au Cameroun; Enquêtes, analyses, enjeux et perspectives » est le titre de l’ouvrage. Ce condensés d’articles de 345 pages a été présenté au public ce 10 décembre 2015 au siège de la centrale syndicale du secteur public, suis au quartier Mvog-Ada.

D’après les conférenciers, tout est politique. Même la décision de ne pas s’engager en politique est un acte politique qu’il faut distinguer des actions politiciennes, celles qui tendent à duper le peuple juste pour accéder au pouvoir. Aussi par cette distinction, le panel a voulu préciser que tout action qui tend à apporter une contribution au changement social n’est pas forcément une regard porté exclusivement vers le pouvoir, bien qu’elle soit perçu comme tel par les acteurs  actuels du système dominant au Cameroun. Pour le régime en place, en obligeant les Osc et autres associations à inscrire dans leur acte constitutif la notion d’apolitisme, condamne t-il ces dernières à ne pouvoir effectuer d’éventuelle revendication?

la grande palabre.jpg+++

Ont pris part à la conférence de présentation du chef-d’oeuvre, le Dr Eric Mathias Owona Nguini, l’organisateur de la grande palabre, directeur de publication du journal Germinal, Jean Bosco Talla. Ils font par ailleurs partie de l’équipe de rédacteur de l’ouvrage qui est une vitrine sur le processus de musellement des associations et autres Osc qui sont pourtant des acteurs, sinon les principaux maillons de la société politique puisqu’elles participent à la vie politique bien plus que certains partie d’opposition, a expliqué le Dr Owona Nguini.

Au rang des contributeurs à la réalisation de cette œuvre scientifiques, des noms qui marquent en ce moment l’actualité socio-politique au Cameroun à l’instar des juristes Cabral Libii Li Ngué et Rodrigue Mboda, le Pr Alawadji Zelao, le chercheur Stéphane Akoa, l’historien Guillaume Henri Gnepi.

Bertin Ndo

Livre_La_Grande_Palabre

Louis MBANGA
par Louis MBANGA décembre 11, 2015 09:53