Cameroun:Formation:La Croix Rouge initie les journalistes au droit international humanitaire

Louis MBANGA
par Louis MBANGA octobre 7, 2015 05:19 Mise à jour

Cameroun:Formation:La Croix Rouge initie les journalistes au droit international humanitaire

Un atelier a été organisé à leur intention du 5 au 6 octobre par cette organisation internationale en vue de les initier au journalisme en tant de guerre.

La protection du journaliste par le droit international humanitaire. Le traitement de l’information en temps de guerre. La justice pénale et le droit international humanitaire. Tels sont entre autres les enseignements auxquels ont eu droit près d’une vingtaine de journalistes de la presse publique et privé entre ce 5 et 6 octobre 2015 au Djeuga Palace à Yaoundé. L’atelier de formation a été organisé par le bureau Afrique Central du Comité International de la Croix-Rouge.Il était question pour cette organisation internationale dont le but est de voler au secours des victimes de conflits armés et autres situations de violence d’initier les hommes de médias aux rouages du droit international humanitaire et du journalisme en temps de guerre.

L’on a par exemple retenu que pendant la guerre, le journaliste (notamment de presse écrite et de télé)  doit s’abstenir de diffuser des images choquantes au public et toujours vérifier l’information qu’on a en sa possession, la période de guerre étant souvent propice à la manipulation de l’information. L’on aura également appris que le journaliste en temps de guerre est un civil protégé par le droit international humanitaire notamment par la résolution 2222 prise en août dernier par le Conseil de sécurité des Nations Unies. Ce qui signifie qu’attaquer un journaliste est considéré comme un crime de guerre. La Croix Rouge assure également la protection du journaliste en situation périlleuse. En cas d’arrestation ou lorsqu’il est égaré dans une zone de guerren il peut appeler la Croix Rouge au numéro +41 79 217 32 85.

???????????????????????????????

Ces enseignements étaient assurés par des universitaires, des responsables de la cellule de communication de la Croix Rouge et des journalistes tels qu’Evelyne Owona Essomba de la Cameroon radio and television (Crtv) et Guibaï Gatama, directeur de publication de l’Oeil du Sahel. Ce dernier a partagé avec les journalistes présents son expérience dans la couverture d’un conflit, notamment celui contre la secte islamiste de Boko Haram. Les journalistes ont également été initiés aux gestes de premier secours par quelques membres de la Croix Rouge.

hurinews.com

Louis MBANGA
par Louis MBANGA octobre 7, 2015 05:19 Mise à jour