Cameroun:Opération Epervier: Le procès du prisonnier politique Atangana Mebara reporté au 8 décembre prochain

Louis MBANGA
par Louis MBANGA novembre 5, 2014 10:41 Mise à jour

Cameroun:Opération Epervier: Le procès du prisonnier politique Atangana Mebara reporté au 8 décembre prochain

Atangana Mebara en compagnie de sa mère

Atangana Mebara au sortir d’une audience au Tribunal de grande instance de Yaoundé en compagnie de sa mère

Le co-accusé de l’ex-secrétaire général à la présidence n’était pas présent à l’audience du 4 novembre dernier au Tribunal criminel spécial (Tcs) pour cause de maladie, d’où le report. Atangana Mebara devra à l’audience prochaine se défendre face à une accusation quasi-inexistante.

Une dizaine de minutes ont suffi ce mardi 4 novembre 2014 aux trio des juges du Tribunal criminel spécial de Yaoundé pour constater l’absence de Jérôme Mendouga, ex-ambassadeur du Cameroun aux Usa, pour cause de maladie et de reporter la cause au 8 décembre prochain. C’est au cours de cette audience que les témoins de  Jean Marie Atangana Mebara, ancien secrétaire général à la présidence de la République devait faire leurs dépositions.

Lors de l’audience du 14 octobre dernier, les conseils de Mebara ont tenté de savoir si le ministre de la Justice a entrepris toute les démarches auprès de de son collègue des Relations extérieures afin que les témoins de Mebara, qui sont pour la plupart les responsables de la firme américaine Boeing, soient présents au Tcs.

le ministre Atangana Mebara saluant l'ex-secrétaire général de l'ONU, Koffi Annan

l’ex-ministre Atangana Mebara saluant l’ex-secrétaire général de l’ONU, Koffi Annan

Jean Marie Atangana Mebara et l’ancien ambassadeur du Cameroun aux Usa, Jérôme Mendouga, sont accusés d’avoir, courant 2003, détourné la somme de 5 millions de dollars. Cet argent représentait un additif à l’acompte de 4 millions de dollars déboursé en 2001 pour l’acquisition d’un aéronef destiné aux déplacement du chef de l’Etat. Mais selon un témoin de l’accusation, ancien haut cadre de la Société nationale des hydrocarbures, entreprise sollicitée pour débloquer la dite somme, les 5 millions de dollars en question n’ont jamais fait l’objet d’un quelconque détournement.

Deux condamnations pour détournements de deniers publics pèsent sur M.Mebara. Une première en appel (après son acquittement en instance le 3 mai 2012) qui date d’octobre 2012 et une deuxième par le Tcs un an plus tard. Avec l’affaire du détournement de 5 millions de dollars, il en est à son 3e procès. Ce sont ces « procès à tiroir » qui ont fondé le Comité de libération des prisonniers politiques au Cameroun (Cl2p) à faire de Mebara un prisonnier politique.

Michel Biem Tong

Louis MBANGA
par Louis MBANGA novembre 5, 2014 10:41 Mise à jour