Articles dans la catégorie

Dernières Infos

Excédés par des années de prison sans preuves, l’absence de procès équitables, l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques, certaines victimes de la campage anti-corruption baptisée « Opération Epervier » au Cameroun ont décidé d’alerter l’opinion nationale et internationale au nom de toutes les cibles de cette opération dite mains propres. Voici l’intégralité de la lettre anonyme parvenue à notre rédaction.

Au cours d’une conférence de presse ce jeudi 28 décembre à Yaoundé, les membres du comité de libération de l’écrivain camerounais Patrice Nganang ont qualifié d’illégale son expulsion du Cameroun juste après sa libération, du fait sa double nationalité.

L’actuel ministre camerounais a dans un communiqué signé en octobre dernier demandé aux procureurs généraux des 10 Cours d’appels des régions du pays de surveiller de près et éventuellement de poursuivre les cyber-activistes coupables à ses yeux de violations de la loi. Une telle instruction manifestement liberticide est donnée par un véritable fossoyeur de l’Etat de droit qui n’hésite pas à offrir son parapluie protecteur à des criminels de haut vol.

D’après cet institut d’analyse, la décision prise par le gouvernement camerounais d’apporter une solution militaire aux attaques des mouvements armés dans la zone anglophone risque d’aggraver la crise.

Dans son discours d’ouverture de la 23e session ordinaire de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (CNDHL), le président de ladite Commission a regretté la baisse du budget d’investissement de la structure dont il a la responsabilité.

Habitué des émissions de débats radiophoniques dans la ville de Yaoundé, reconnu pour son verbe acerbe envers le régime de Paul Biya, l’activiste de 34 ans annonce une grève de la faim le 24 décembre prochain, veille de fête de la Nativité, à l’intérieur de la Cathédrale Notre Dame de Victoires de Yaoundé. Sébastien Eballa exige des poursuites judiciaires contre les auteurs et les commanditaires de la mort de Mgr Jean Marie Benoît Balla et craint qu’on ne veuille noyer l’affaire de l’assassinat de l’évêque de Bafia. Il accuse certains membres du clergé d’être à l’origine de l’acte criminel.

Dans un communiqué rendu public le 18 décembre dernier, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme appelle à un procès équitable en faveur de Patrice Nganang et à un accès facile à sa famille. Accusé entre autres de menaces de mort, l’écrivain camerounais est incarcéré à la prison centrale de Yaoundé. Ci-dessous, l’intégralité du communiqué de la FIDH.

C’est ce qui ressort de la mission effectuée le 15 décembre dernier dans la région de l’Extrême-Nord par le système des Nations Unies et ses partenaires. 1, 3 personnes ciblées par le plan de réponse humanitaire de 2018.

L’intégralité du communiqué du comité international pour la libération et la réhabilitation de l’ancien directeur général de la radio et télévision publique, la Cameroon radio and television (CRTV) après un nouveau renvoi de son affaire le 12 décembre dernier au Tribunal criminel spécial. Amadou Vamoulké est accusé du détournement de près de 4 milliards de F CFA.

13 décembre 1998-13 décembre 2017. 19 ans déjà que Norbert Zongo, journaliste burkinabé, directeur de publication de L’Indépendant a été assassiné. Depuis lors, la famille attend toujours que justice soit rendue. François Compaoré, frère cadet de l’ancien président de la République, Blaise Compaoré, est le principal suspect de cet assassinat qualifié de politique par une Commission d’enquête indépendante créée le 7 janvier 1999 par décret présidentiel. Cette dernière qui a bouclé son enquête le 7 mai 1999 a mis en cause des éléments du Régiment de la sécurité présidentielle. Voici du reste les conclusions de l’enquête :