Cameroun: Affaire Guerandi: L’embarras du pouvoir camerounais persiste

Louis MBANGA
par Louis MBANGA octobre 12, 2014 15:26 Mise à jour

Cameroun: Affaire Guerandi: L’embarras du pouvoir camerounais persiste

est-il mort ou vivant?

est-il mort ou vivant?

Au cours d’un point de presse à Yaoundé, le ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement, Issa Tchiroma Bakary a qualifié de rumeurs les informations diffusées il y a quelques semaines par le magazine Jeune Afrique sur l’eventuel assassinat ou détention au Cameroun de Guerandi Mbara

« Le Gouvernement ne répond pas à la rumeur », a lâché vendredi 10 octobre dernier le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, interpellé par le journaliste de la Cameroon radio and television (Crtv), Alain Belibi,  sur le cas Guerandi Mbara.

Le porte-parole du Gouvernement s’est contenté de déclarer que cet ancien capitaine de l’armée camerounaise impliqué dans la tentative de coup d’Etat manqué d’avril 1984 n’ignorait pas les mécanismes constitutionnels de dévolution du pouvoir au Cameroun: l’élection. Allusion faite aux informations selon lesquelles Guerandi Mbara, qui vivait en exil au Burkina Faso depuis son départ du Cameroun en avril 1984, avait positionné près de 2 000 hommes armés à la frontière Cameroun-Centrafrique prêts à fondre sur le Cameroun afin de s’emparer du pouvoir suprême.

Issa Tchiroma Bakary n’a pas répondu aux préoccupations de l’opinion à savoir si Guerandi Mbara était détenu dans un lieu au secret où alors s’il avait été mis à mort comme l’a souligné Jeune Afrique le mois dernier. Sur ce point, le public reste sur sa faim.

M.B T

 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA octobre 12, 2014 15:26 Mise à jour