1- C’est quoi hurinews.com?

hurinews.com (prononcez yourainiuz.com, huri étant l’acronyme de human right) est un site d’information camerounais dont la particularité est de rendre compte de l’actualité liée à l’état de santé des droits de l’homme au Cameroun, en Afrique et dans le reste du monde. hurinews est un portail d’informations, d’analyses et d’enquêtes qui se veut la plate-forme d’expression non seulement des citoyens camerounais et du monde victimes de l’arbitraire de l’Etat et des autres pôles de pouvoirs mais aussi celle des structures (Etat, Ong, société civile, syndicats, etc.) qui défendent les droits de l’homme.
2- Contexte de création du site d’information
La Constitution du Cameroun du 18 janvier 1996 énonce dans son préambule que « le peuple camerounais proclame que l’être humain, sans distinction de race, de religion, de sexe, de croyance possède des droits inaliénables et sacrés ». Cependant, il ne se passe pas un jour sans que les populations autochtones (pygmées Baka, bororo) ne se plaignent de marginalisation, sans que la jeune fille ne crie haro sur le baudet à l’excision et au mariage précoce, sans que la femme ne crie à sa sous-représentation dans les cercles de décision, sans que les réunions et les manifestations ne soient interdites par les autorités, sans que le détenu ne décrie ses conditions de détention, sans que le handicapé ou l’albinos de se sentent exclus, sans que le travailleur ne soit frustré dans ses droits, etc. C’est fort de ce constat et compte tenu de ce que le 21 siècle est celui des TIC que hurinews a été créé. Ceci à l’effet de répandre à travers le monde, l’écho de toutes ces complaintes et frustrations. hurinews entend également être le porte-voix de tous ceux qui, de par le monde, se sentent abusés dans leurs droits fondamentaux, notamment les victimes de guerre. Par ailleurs, l’on a constaté que la plupart des sites d’information camerounais sont spécialisés dans l’information générale, le sport , l’économie , la femme . hurinews.com a donc choisi d’investir le terrain des droits de l’homme qui jusqu’à ce jour reste en friche.

3- Objectif du site d’information

hurinews.com se donne pour objectif de sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur les nombreuses atteintes aux droits de l’homme au Cameroun, en Afrique et ailleurs dans le monde. Le site d’information s’engage également à accompagner les initiatives de l’Etat du Cameroun, des organismes étatiques tels que la Commission nationale des Droits de l’Homme, des organisations de la société civile, des entreprises, des Ong, lesquelles initiatives concourent à la  promotion et de la protection des droits de l’homme. hurinews.com est aussi une tribune des Camerounais exilés ou réfugié politique dans certains pays étrangers. Le site dénoncera aussi les actes de corruption qui privent les camerounais de leurs droits fondamentaux.

4- Champ d’action du site d’information

-liberté syndicale –liberté de réunion –liberté de manifestation –liberté de manifestation –liberté de presse –droit de propriété –droit à la vie –droit à un procès équitable et gratuit –les abus sur la jeune fille (viol, grossesse précoce, sous-scolarisation, mutilation génitales) – droit de vote –droit des handicapés –droit de la femme – droit des peuples autochtones –droit au travail décent – activités des ONG de défense des droits de l’homme, des organismes étatiques tels que la Commission nationale des droits de l’homme, de la société civile, – les conflits en Afrique et dans le reste du monde, les prisonniers politiques au Cameroun et dans le monde, etc.

5- Les cibles
Le citoyen camerounais et de l’étranger – le gouvernement camerounais –les ONG nationales défendant les droits de l’homme – les ONG internationales (Human Right Watch, Amnesty International, Reporters Sans Frontières, etc.)

6- La ligne éditoriale

hurinews.com a pour ligne éditoriale de dénoncer les abus sur les droits humains mais aussi d’encourager les initiatives salutaires allant dans le sens de la protection des droits de l’homme.

7- Les rubriques

a) Dernières infos: On y trouvera comme son nom l’indique, la dernière actualité sur les droits de l’homme au Cameroun.

b) Sur le terrain: Il s’agit des reportages magazines et des enquêtes sur des sujets relatifs aux droits humains.

c) Evocation: Il s’agit ici de sacrifier à un devoir de mémoire, à savoir revenir sur les évènements historiques au Cameroun comme ailleurs au cours desquels les droits de l’homme ont été mise à rude épreuve

d)Trajectoire: Il est question ici de dépeindre dans un portrait les personnes vivantes ou décédées qui s’illustre ou se sont illustrées positivement dans la lutte contre l’arbitraire et qui sont  ou se sont engagées dans des causes humanitaires.

e)Actu d’ailleurs: Cette rubrique comportera des informations sur les droits de l’homme en Afrique et dans le reste du monde

f)Parole à… : Aux personnes victimes d’abus de pouvoir, à celle qui se dévoues à la cause des faibles, cette tribune sera la leur.

g)Publireportage: il s’agira d’un espace de compte-rendus des actions citoyennes (campagne de reboisement, sports pour tous, remise des dons aux personnes démunies, promotion de l’excellence scolaire, construction d’écoles, d’hôpitaux ou de point d’eau, actions humanitaires diverses, etc.) posées par des entreprises publiques ou privées camerounaises ou étrangères établies au Cameroun.

8-Biographie du fondateur

Michel Biem Tong est un journaliste camerounais né au milieu des années 1980 à Sombadjeck, dans le Département du Nyong et Kellé, à une centaine de kilomètres de Yaoundé. Fils d’un père entrepreneur (aujourd’hui décédé) et d’une mère sage-femme, c’est au cours de ses premières années au Lycée d’Eseka, sa ville d’enfance, qu’il est piqué par l’anophèle du journalisme. Des grands noms de ce métier au Cameroun tels que Marie Françoise Ewolo, François Marc Modzom, Alain Belibi, Charles Ndongo, Jean Lambert Nang, feu Abed Nego Messang ont marqué son adolescence et poussé à accomplir son rêve. c’est ainsi qu’en 2004, en classe de Terminale, il assure la rédaction-en-chef de La Tribune du Lycles (Lycée classique d’Eseka), un journal édité par le Club journal dudit établissement scolaire . Après l’obtention de son baccalauréat, il poursuit ses études à l’Université de Yaoundé 2 lesquelles sont sanctionnées par une Licence en Science Po en 2009. Pendant ses années d’université, il assouvit sa passion pour le micro à Crtv-centre (2006-2007) et à la Radio Tiemeni Siantou, une radio privée basée à Yaoundé. Soucieux de se former au métier de ses rêves, il s’inscrit en filière journalisme à l’Institut Siantou Supérieur d’où il sortira nanti d’un Brevet de Technicien supérieur en 2011. Après un stage professionnel au quotidien camerounais La Nouvelle Expression, il est recruté par le Cabinet Médias et Services (aujourd’hui Edicom services S A R L) qui édite le site d’information camerounactu.net. Etant au Cabinet Médias, il collabore avec le tri-hebdomadaire camerounais Le Soir (dont il démissionne le 30 septembre 2014). Depuis avril 2014, il est l’un des correspondant au Cameroun du très célèbre site d’information camer.be.

Laisser un commentaire

Sans Commentaires

Pas encore de Commentaires!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Seulement les personnes enregistrées qui peuvent laisser un commentaire.

Abonnez-vous à notre newsletter