Liberté de presse : Le Cameroun pire que la Centrafrique, selon Rsf

Louis MBANGA
par Louis MBANGA avril 20, 2016 15:38

Liberté de presse : Le Cameroun pire que la Centrafrique, selon Rsf

D’après le classement que vient de publier l’ONG Reporters sans frontières, sur 51 pays africains qui y figurent, le Cameroun occupe le 36e rang. L’Erythrée tient toujours la queue du peloton.

Il est plus aisé pour un journaliste d’exercer en Centrafrique, qui sort d’une guerre civile, qu’au Cameroun. C’est du moins ce qui ressort du classement 2016 que vient de rendre public Reporters sans frontières (RSF). D’après cet ONG internationale de défense de la liberté de la presse à travers le monde, le pays de Paul Biya occupe le 126e rang mondial sur 180, soit le 34e africain sur 51. Il est suivi de près par le Tchad, 127e mondial. L’Erythrée, considérée comme la plus grande prison au monde pour les journalistes, arrive en dernière position (180e mondial)

Le Cameroun est surclassé par des pays africains tels que le Mali (31e africain), la Centrafrique (27e africain), où la paix a été mise à rude épreuve ces 3 dernières années. Si aucune explication n’est donnée par RSF sur la position du Cameroun dans l’analyse qu’elle fait de ce ranking, il est cependant aisé de faire le lien entre le rang qu’occupe le Cameroun et le procès de 3 journalistes devant le tribunal militaire pour non-dénonciation. Les sanctions récurrentes du Conseil national de la communication contre des journalistes et des organes de presse y sont pour beaucoup dans ce classement peu enviable du Cameroun.

liberté de presse

Un kiosque à journaux à Yaoundé

 

Une lueur d’espoir tout de même, le Cameroun a évolué par rapport à son classement de l’année dernière. En en février 2015, il était classé 133e mondial sur 180.

hurinews.com

CLASSEMENT DE REPORTERS SANS FRONTIERES EN AFRIQUE 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA avril 20, 2016 15:38

Abonnez-vous à notre newsletter