Mali : Lutte contre le terrorisme : L’armée accusée de violations des droits de l’homme

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 9, 2017 07:23 Mise à jour

Mali : Lutte contre le terrorisme : L’armée accusée de violations des droits de l’homme

Grandes Lignes

  • Dans un article publié sur son site internet, Human Right Watch parle de tortures, meurtres et disparitions forcées perpétrés par les armées malienne et burkinabè, dans le cadre de la lutte contre les djhadistes au centre du Mali.

Articles Similaires

Dans un article publié sur son site internet, Human Right Watch parle de tortures, meurtres et disparitions forcées perpétrés par les armées malienne et burkinabè, dans le cadre de la lutte contre les djhadistes au centre du Mali.

armée malienne (voa)

L’armée malienne en action (source VOA)

« Depuis la fin de 2016, les forces maliennes se sont livrées à des meurtres extrajudiciaires, à des disparitions forcées, à des actes de torture et à des arrestations arbitraires à l’encontre d’hommes accusés de soutenir les groupes armés islamistes… », peut-on lire dans un article publié sur le site internet de Human Right Watch (HWR) le 8 septembre 2017.L’armée burkinabè est aussi placée au banc des accusés par l’ONG de défense des droits humains : «…une opération effectuée en juin 2017 à travers la frontière par les forces burkinabées s’est soldée par la morts de deux suspects ».

Des investigations menées par HRW entre la fin de 2016 et juillet 2017 font état de 14 personnes exécutées sommairement par l’armée malienne puis jetées dans deux fosses communes ainsi que de 27 cas de disparitions forcées. L’agence malienne de renseignement, la Direction générale de la sécurité d’Etat, est également mise en cause par HRW pour détention illégale. L’armée burkinabè n’est pas en reste. L’ONG de défense des droits humains accuse cette dernière d’avoir fait intrusion au Mali voisin, interpellé près de 70 hommes, de les avoir torturé puis incendié des biens.

HRW dénonce également les djihadistes pour violations des droits humains : « Human Rights Watch a également documenté de graves abus commis par les groupes armés islamistes dans le centre du Mali lors de la même période, notamment des exécutions sommaires de civils et de militaires de l’armée malienne, des destructions d’écoles, et le recrutement et l’utilisation d’enfants comme soldats », explique l’organisation.

hurinews.com

L’intégralité de l’article de Human Right Watch à lire dans ce lien

Louis MBANGA
par Louis MBANGA septembre 9, 2017 07:23 Mise à jour
Laisser un commentaire

Sans Commentaires

Pas encore de Commentaires!

Permettez-moi de vous raconter une histoire triste! Il n'y a pas encore de commentaires, mais vous pouvez être le premier à commenter cet article.

Laisser un commentaire

Seulement les personnes enregistrées qui peuvent laisser un commentaire.