Accueil»Afrique»RD Congo : Accès à Internet : Le régime de Kabila restreint l’usage des réseaux sociaux

RD Congo : Accès à Internet : Le régime de Kabila restreint l’usage des réseaux sociaux

0
Partages
Pinterest Google+

Dans une correspondance adressée le 1er août dernier à la compagnie de téléphonie mobile Orange, l’autorité de régulation des télécommunications demande la limitation de la capacité de transmission des images via les réseaux sociaux. Il s’agit d’une atteinte aux libertés d’information et d’opinion protégées par certains instruments internationaux ratifiés par la République Démocratique du Congo.

Une menace de restriction de l’utilisation des réseaux sociaux plane sur le réseau Internet en République démocratique du Congo. Dans une correspondance (voir ci-dessous) adressée le 1er août dernier à la société de téléphonie mobile Orange, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo demande la réduction « au strict minimum de la capacité de transmission des images » sur les réseaux sociaux.

kabila
Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabangue

Aucune raison n’est avancée par le régulateur pour justifier cette injonction. Mais il est aisé d’en faire le lien avec les événements politiques en cours en RDC. Les réseaux sociaux visés par cette mesure sont entre autres Facebook, Twitter, Imo, Youtube, Google+, Skype, Viber, Linkedin.

Cette restriction de l’usage des réseaux sociaux en RD Congo est une violation de l’article 19 alinéa 2 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ainsi que de l’article 9 alinéa 1 et 2 de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples qui protègent la liberté de diffuser ou de recevoir des informations ainsi que la liberté d’opinion.

hurinews.com

RDC internet
La correspondance en question (source page facebook Maxi Ngo Mbe, directrice exécutive du Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale)

Commentaires

commentaires

Article précédent

R D Congo : Massacres au Kasaï : Un rapport de l’ONU épingle l’armée

Article suivant

Cameroun : Scandale : Comment l’assassinat du détenu politique P.Abah Abah a été planifié en 2010