RD Congo: Remember: Il y a 6 ans mourrait Floribert B. Chebeya

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juin 2, 2016 16:31

RD Congo: Remember: Il y a 6 ans mourrait Floribert B. Chebeya

2 juin 2010-2 juin 2016.6 ans déjà que le corps sans vie de Floribert Bahizire Chebeya, militant reconnu des droits de l’homme en République Démocratique du Congo, a été retrouvé sans vie à la périphérie de Kinshasa. Alors qu’il avait rendez-vous avec l’inspecteur général de la police congolaise la veille, le directeur exécutif de l’ONG La Voix des Sans Voix sera, d’après des sources concordantes, torturé puis tué à l’Inspection générale par des éléments de ladite police. Pour se débarrasser d’un cadavre encombrant, le régime de Joseph Kabila a organisé un « parodie de procès »(à en croire des défenseurs congolais des droits de l’homme) qui s’est soldée par la condamnation de « seconds couteaux ». Insatisfaite, l’opinion congolaise  pointe du doigt  et exige toujours la tête du patron de la police de l’époque, John Numbi (bras droit du président Kabila), qu’elle considère comme le commanditaire de cet assassinat. Le corps de Fidèle Bazana,  chauffeur  de Chebeya qui l’accompagnait à ce rendez-vous fatal est introuvable jusqu’à ce jour.Rétrospective des grandes dates de l’affaire Chebeya.

Floribert Chebeya, président de la Voix des sans voix, ONG congolaise des droits humains, a rendez-vous le 1er juin 2010 à l’Inspection générale de la police. Il s’y rend avec Fidèle Bazana, son chauffeur. Et depuis, plus rien. Les deux hommes sont portés disparus…

2 juin 2010, Découverte macabre

Au lendemain de sa disparition, Floribert Chebeya est retrouvé mort sur la banquette arrière de sa petite Mazda grise, dans le quartier Mitendi, à Kinshasa. Il a une petite plaie au-dessus d’un œil, le cou gonflé, le nez et les oreilles ensanglantés.

3 juin 2010, Premiers éléments d’enquête

La police annonce avoir trouvé des « ongles, des mèches de femmes et un paquet de préservatifs » dans la voiture de Floribert Chebeya.

Floribert-Chebeya 2

Le cercueil de Chebeya lors de ses obsèques

5 juin 2010, Suspension

« Pour permettre un déroulement serein de l’enquête diligentée sur la mort de Floribert Chebeya », le général John Numbi est suspendu de ses fonctions d’inspecteur général de la police. C’est avec lui que le défenseur des droits humains avait rendez-vous le jour de sa disparition.

11 juin 2010, Autopsie

L’autopsie sur le corps de Chebeya effectuée à Kinshasa avec l’assistance d’experts néerlandais, ne parvient pas à déterminer les causes du décès du défenseur des droits humains.

23 juin 2010, Dossier transféré à la justice militaire

Le Parquet général de la République transfère le dossier à l’auditorat militaire, compétent, selon lui, pour poursuivre l’enquête. Mais à son niveau, le procureur général privilégie l’hypothèse du meurtre à celle de l’assassinat.

26 juin 2010, Inhumation

Cinq jours après son assassinat, Floribert Chebeya est enterré à Kinshasa. Mais le corps de son chauffeur, Fidèle Bazana, est toujours introuvable.

12 novembre 2010, Procès

Cinq mois après les faits, le procès s’ouvre devant la Cour militaire de la Gombe, à Kinshasa. À la barre, huit policiers dont le colonel Daniel Mukalay, chef des services spéciaux de la police. Le général Numbi lui sera entendu comme « renseignant ».

floribert chebeya 4

marche pacifique pour dénoncer l’assassinat de Floribert Chebeya

16 mars 2011, Bazana déclaré mort

Plus de 9 mois après sa disparition, Fidèle Bazana, le chauffeur de Floribert Chebeya, est déclaré mort par l’état-civil. Sa femme exige alors de l’État congolais qu’il lui restitue le corps de son mari.

23 juin 2011, Verdict

Cinq des huit policiers poursuivis sont condamnés : Daniel Mukalay, chef des services spéciaux de la police, écope de la peine capitale et est renvoyé de la police. Il en est de même de trois autres policiers qui sont en fuite. Une peine de prison à vie est également prononcée contre le dernier condamé. La partie civile interjette appel.

15 juillet 2011, Réaction

Thierry Michel, réalisateur belge, explique à Jeune Afrique que « le procès Chebeya a été exemplaire, mais justice n’a pas été rendue ».

22 février 2012, Sortie du film

« L’affaire Chebeya, un crime d’Etat ? » sort en salles en Belgique. Un film qui se veut « à la fois la chronique d’un procès exceptionnel et un passionnant thriller politique ».

1 mars 2012, John Numbi attaque Thierry Michel

Le général John Numbi saisit la justice belge pour faire interdire la diffusion de l’affiche du film « Affaire Chebeya, crime d’État ».

floribert chebeya 3

Le général John Numbi, Inspecteur général de la police à l’époque des faits et sur qui pèsent tous les soupçons.

3 avril 2012, Annie Chebeya : « Je ne lâcherai rien »

Dans une interview accordée à Jeune Afrique, Annie Chebeya, épouse du militant des droits humains, regrette que malgré la plainte déposée contre le général John Numbi, ce dernier ne soit pas toujours jugé.

25 octobre 2012, Matata Ponyo : « Nous ne devons pas verser dans le sensationnel »

Augustin Matata Ponyo, le Premier ministre congolais, accorde une interview à RFI sur l’affaire Chebeya.

7 mai 2013, Haute cour militaire « incompétente »

Saisie en tant que juridiction d’appel, la Haute cour militaire se déclare incompétente pour instruire des questions procédurales et décide de saisir la Cour suprême de justice.

2 juin 2014, La justice sénégalaise saisie

La FIDH et les familles des victimes déposent plainte avec constitution de partie civile devant la justice sénégalaise sur la base de la loi sénégalaise dite de « compétence extra-territoriale ».

26 août 2014, Information judiciaire ouverte au Sénégal

La justice sénégalaise entend, pour la première fois, les parties civiles, et ouvre une information judiciaire dans l’affaire Chebeya.

floribert Chebeya 1

Floribert Chebeya face à la presse de son vivant

8 janvier 2015, Inculpation d’un suspect important au Sénégal

Paul Mwilambwe, policier congolais qui était en charge de la sécurité du bureau du général John Numbi, chef de la police en RDC au moment de l’assassinat de Floribert Chebeya en 2010, est inculpé et placé sous contrôle judiciaire au Sénégal où il s’était réfugié.

21 avril 2015, Reprise du procès en RDC

Après deux ans d’interruption, le procès en appel reprend devant la Haute cour militaire.

1 juin 2015, Poursuite de la procédure au Sénégal

Le fils de Fidèle Bazana, chauffeur de Floribert Chebeya, est entendu par le juge d’instruction sénégalais.

Source : Kongo Times

 

Louis MBANGA
par Louis MBANGA juin 2, 2016 16:31