Articles Taggés

rapport

Un rapport de mission rendu public ce mercredi 12 avril par une dizaine d’ONG confirme cette thèse. Il dénonce les manœuvres de la police nationale visant à manipuler l’opinion en agitant plutôt celle de la justice populaire.

En dehors du cas Marafa Hamidou Yaya nommément cité, le rapport 2016 du département d’Etat américain sur l’état des droits de l’homme au Cameroun fait allusion à d’autres détenus parmi lesquels les victimes de la fameuse Opération Epervier au Cameroun. Cette dernière est considérée par le pays de l’Oncle Sam comme une opération d’épuration politique.

Comme celui d’Amnesty International, le rapport du département d’Etat américain sur l’état des droits de l’homme estime que les forces de défense et les services de renseignements ont violé les droits humains dans le cadre de la lutte contre Boko Haram.

Dans un rapport de mission présenté aux hommes de médias le 14 février à Yaoundé, la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (CNDHL) propose l’accélération du processus de décentralisation pour trouver une solution à la crise anglophone.

Dans son rapport transmis le 31 octobre dernier à l’ONU, la présidente de la Cour pénale internationale s’est inquiétée du silence de certains pays réservés aux demandes d’arrestation de l’épouse de l’ex-président ivoirien et de bien d’autres justificiables poursuivis par la Cour.

Au cours d’une rencontre organisée ce jeudi 13 octobre à Yaoundé par la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés, les organisations de la société civile se sont dites préoccupées par un certain nombre de manquements qui constituent un frein à l’implémentation du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Le 4e rapport du Cameroun est attendu d’ici deux mois par le Comité de mise en œuvre de cet instrument juridique onusien.

D’après la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (Cndhl), le rapport d’Amnesty International sur la lutte contre le terrorisme à l’Extrême-Nord rendu public en mi-juillet dernier à Yaoundé revient sur des faits déjà relevé l’année dernière dans son rapport annuel sur l’état des droits de l’homme au Cameroun. Toutefois, la Cndhl dément l’information sur les cas de disparitions forcées allégués par l’ONG internationale.

Au cours d’une conférence de presse ce mercredi 20 juillet 2016, le ministre de la Communication a donné la réponse du gouvernement au dernier rapport d’Amnesty International sur les violations des droits de l’homme dans la lutte contre le terrorisme à l’Extrême-Nord du pays.

Dans un rapport d’une cinquantaine de pages présenté à la presse ce jeudi 14 juillet à Yaoundé, l’ONG internationale accuse la Direction générale de la recherche extérieure de torture et d’avoir causé des morts de personnes détenues au secret dans le cadre de la lutte contre Boko Haram. Le Bataillon d’intervention rapide, unité spéciale de l’armée camerounaise, est également épinglé dans ce rapport.

D’après l’Association pour la défense et la promotion des droits de l’homme et des libertés, la bousculade survenue en septembre 2015 à la Mecque a permis de constater que les pélérins camerounais sont souvent abandonnés à eux-mêmes à la Mecque, sans un encadrement adéquat. L’association propose que l’Etat se dessaisisse de l’organisation du Hadj pour la confier à un organisme indépendant.